Xavier Bertrand s'en prend à Pepy et à la "technostructure" SNCF

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Xavier Bertrand s'en prend à Pepy et à la "technostructure" SNCF

Publié le 13/05/2018 à 11:08 - Mise à jour à 11:10
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, s'en est pris dimanche au patron de la SNCF Guillaume Pepy, traité de "radin", et à la "technostructure" de la compagnie ferroviaire, qui mépriserait usagers et ses propres salariés.

Interrogé au Grand Rendez-vous CNews-Europe 1-Les Echos sur les promotions annoncées pour les prochaines jours par le dirigeant de la SNCF, M. Bertrand s'est emporté: "Qu'il arrête d'être radin, M. Pepy!".

Le patron de la SNCF a annoncé jeudi "une opération de reconquête" de ses clients malmenés par la grève des cheminots, avec des billets de TGV à petit prix tout l'été et des prix cassés sur les cartes de réduction.

"On nous dit clairement +pour les abonnés, on va faire un geste, peut-être 50%+. Mais ils ont eu plus de 50% de leur abonnement remis en cause dans ma région!", a expliqué l'ancien ministre. Il a aussi regretté que M. Pepy "fasse une différence" entre les usagers d'Ile-de-France, qui auraient des remises de 50% et ceux d'autres régions.

"J'ai eu plus de suppressions de trains qu'ailleurs!", a souligné M. Bertrand à propos de sa région.

"On se fout du monde, on se fout de l'usager", a-t-il déploré, notant que "les gens, ils ne demandent pas une tonne de choses", juste "que les trains arrivent à l'heure".

M. Pepy doit-il quitter la tête de la SNCF? "Ce n'est pas Guillaume Pepy, c'est le système SNCF, avec 630 filiales", a-t-il rétorqué.

"Ce n'est pas un problème de personnes, il y a une technostructure SNCF déconnectée des usagers et de leurs agents", a fustigé M. Bertrand, ancien membre de LR.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France lors d'une réunion à Paris le 2 février 2018

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-