Animaux de compagnie: les chiens souvent achetés, les chats trouvés ou donnés

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Animaux de compagnie: les chiens souvent achetés, les chats trouvés ou donnés

Publié le 16/04/2019 à 11:00 - Mise à jour à 11:08
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Lyon
-A +A

Les animaux de compagnie n'entrent pas dans les familles de la même manière: près des trois quarts des chiens sont achetés, alors que les chats sont le plus souvent donnés ou trouvés, selon une étude publiée mardi.

Ce sondage, réalisé par Ipsos pour l'assureur français de la santé animale SantéVet, révèle que 69% des propriétaires de chiens ont acheté leur animal, contre seulement 17% des propriétaires de chats, qui l'ont plus souvent trouvé (27%) ou obtenu gratuitement (55%).

L'achat d'un chien (664 euros) coûte aussi en moyenne deux fois plus que celui d'un chat (304 euros).

Cela s'explique par le fait que les personnes ayant acheté un chien sont 45% à l'avoir fait chez un éleveur, contre 26% pour les chats, alors même que c'est le mode d'acquisition le plus coûteux : le prix moyen pour un chien y est de 929 euros (688 euros pour un chat).

Les modes d'acquisition plus abordables, comme l'adoption en refuge (171 euros) ou chez un particulier (390 euros) sont moins communs, puisqu'ils sont à l'origine de 11% et 34% des achats de chiens.

Les propriétaires de chats, en revanche, privilégient l'achat auprès de refuges comme ceux de la SPA et d'autres associations et réduisent ainsi leur facture, un chat y coûtant en moyenne 140 euros.

Ils sont cependant beaucoup moins nombreux à le faire en 2019 (33%), qu'en 2018 (53%).

Les amateurs de chiens sont aussi moins regardant à la dépense concernant la santé de leur animal: confrontés à la possibilité d'une facture de plus de 1.000 euros de frais de vétérinaire, seuls 7% des propriétaires de chiens envisagent de le faire euthanasier, contre plus du double chez les propriétaires de chats (16%).

Enquête réalisée en ligne auprès de 1.000 personnes (500 propriétaires de chiens, 500 propriétaires de chats), selon la méthode des quotas.

Auteur(s): Par AFP - Lyon

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un chaton dans un refuge de la SPA, le 21 août 2018 à Gennevilliers

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-