Espagne: les Baléares interdisent les corridas avec mise à mort

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Espagne: les Baléares interdisent les corridas avec mise à mort

Publié le 24/07/2017 à 16:50 - Mise à jour à 16:55
© / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le Parlement régional de l'archipel des Baléares (Espagne) a voté lundi une loi de protection des animaux réglementant drastiquement les corridas, interdisant notamment la mise à mort des taureaux.

Le texte, promu par la coalition de gauche au pouvoir dans l'archipel, permet aux toréros de toréer trois bêtes pour une durée maximum de dix minutes par animal, seulement munis de leur cape, et sans "aucun instrument pointu susceptible de produire des blessures et/ou la mort du taureau".

Il oblige également les toreros et les bêtes à se soumettre à des contrôles antidopage avant et après le spectacle, et relève à 18 ans l'âge minimum pour y assister.

Ce texte vise à contourner la jurisprudence de la Cour constitutionnelle espagnole, qui a annulé fin 2016 l'interdiction pure et simple de la tauromachie en Catalogne, estimant qu'il s'agissait d'une "mesure prohibitive" que les régions n'avaient pas le droit de prendre.

Les corridas, objet depuis des années d'un débat passionné entre défenseurs des animaux et partisans de la "fiesta nacional", sont inscrites à la liste du "patrimoine culturel immatériel" de l'Espagne, et l'Etat veille à ce titre à leur conservation.

Les opposants au texte, comme le Parti populaire (PP, droite), estiment qu'il est illégal et voué à être censuré par la justice.

Le porte-parole du PP au parlement régional, Miquel Jerez, a accusé la majorité de vouloir ainsi de manière détournée "interdire" la corrida, en "déformant ses caractéristiques essentielles afin de rendre le spectacle méconnaissable".

L'ONG américaine de défense des droits des animaux Humane Society International s'est pour sa part réjouie d'une "victoire très satisfaisante", en félicitant les partis de la majorité d'avoir "assuré, de manière créative, que la torture de taureaux pour le divertissement public soit renvoyée dans les annales de l'histoire aux îles Baléares".

Autre archipel, les Canaries sont la seule région espagnole où l'interdiction des corridas est effective, depuis 1991.

Les défenseurs des animaux ont le vent en poupe depuis plusieurs années, le Parti contre la maltraitance animale ayant obtenu aux dernières législatives plus de 286.000 voix, contre environ 45.000 en 2008.

Sous leur pression, des mairies conquises par la gauche en 2015 ont pris depuis des mesures anti-taurines, comme Madrid, qui a retiré sa subvention à l'école de tauromachie.

Le nombre de corridas en Espagne n'a cessé de diminuer ces dernières années, passant de 475 en 2012 à 386 en 2016 selon le ministère de la Culture, alors que les partisans de la tradition soulignent que les "fêtes populaires" issues de traditions locales ont augmenté dans le même temps.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le matador espagnol El Juli lors d'une corrida à Madrid le 16 juin 2017

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-