Kevin Spacey accusé, Netflix annonce la fin de "House of Cards"

Kevin Spacey accusé, Netflix annonce la fin de "House of Cards"

Publié le 30/10/2017 à 22:57 - Mise à jour à 23:00
© Nicholas Kamm / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La série "House of Cards" s'arrêtera l'été prochain après six saisons, a indiqué lundi le groupe Netflix, quelques heures après que la star de la série, Kevin Spacey, a été accusée d'avoir harcelé sexuellement un adolescent en 1986.

"La 6e saison sera la dernière", ont indiqué Netflix et la société Media Rights Capital, qui co-produit la série, dans un communiqué commun. Le tournage de cette ultime saison vient de commencer.

Les deux sociétés se sont aussi dites "profondément troublées par les informations de la nuit dernière concernant Kevin Spacey".

Une source proche du dossier a cependant assuré que la fin annoncée de la série "n'était pas liée aux allégations de dimanche".

Le communiqué des deux sociétés a ajouté: "En réaction aux révélations de la nuit, les responsables des deux sociétés sont arrivés à Baltimore cet après-midi pour rencontrer les acteurs (de House of Cards, NDLR) et s'assurer qu'ils continuent à se sentir en sécurité et soutenus. Conformément au planning, Kevin Spacey n'est pas sur le tournage en ce moment".

Dans la foulée des révélations sur le producteur Harvey Weinstein et le harcèlement sexuel à Hollywood, un acteur de Star Trek, Anthony Rapp, a révélé dimanche que Kevin Spacey l'avait harcelé en 1986 alors qu'il n'avait que 14 ans.

Kevin Spacey s'est très vite excusé et a révélé du même coup son homosexualité, suscitant de multiples critiques, certains n'hésitant pas à l'accuser d'avoir révélé simultanément son homosexualité pour faire diversion.

Spacey, co-star de "House of Cards" avec l'actrice Robin Wright, y incarne un homme politique cynique et prêt à tout pour arriver à ses fins, accédant à la présidence des Etats-Unis à force de coups bas et même de quelques meurtres.

Initialement très applaudie, la série connaissait ces derniers temps un succès mitigé, sur fond de paysage politique américain chamboulé par l'élection de Donald Trump.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'acteur Kevin Spacey, le 23 février 2016

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-