La Cour suprême ne valide pas la restriction du droit d'asile voulue par Trump

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

La Cour suprême ne valide pas la restriction du droit d'asile voulue par Trump

Publié le 21/12/2018 à 23:15 - Mise à jour à 23:26
© Pedro PARDO / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Washington

-A +A

La Cour suprême a infligé vendredi un camouflet au président américain en ne validant pas son décret restreignant le droit d'asile pour les migrants traversant clandestinement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

La haute cour a refusé d'annuler la suspension par une cour d'appel fédérale de San Francisco de ce décret présidentiel controversé, signé le 9 novembre par Donald Trump, qui entendait mettre en place le rejet automatique des demandes d'asile déposées par des personnes ayant traversé illégalement la frontière sud.

Dans sa décision, la Cour n'a fait aucun commentaire, notant simplement que quatre de ses neufs juges nommés à vie étaient favorables à renverser le jugement d'appel: Brett Kavanaugh et Neil Gorsuch, nommés par le président républicain, et les magistrats conservateurs Clarence Thomas et Samuel Alito.

Ces migrants, venus surtout d'Amérique centrale, fuient pour la plupart la violence dans leur pays d'origine.

Donald Trump a fait de la lutte contre l'immigration clandestine son cheval de bataille dès sa campagne électorale.

Après la signature de ce décret, des associations de défense des droits humains avaient immédiatement saisi la justice et, le 20 novembre, un juge californien avait donné tort à l'exécutif, déclenchant l'ire de l'occupant de la Maison Blanche.

Mais la décision de la Cour suprême ne risque pas de changer le destin des migrants. Washington a annoncé jeudi le renvoi des demandeurs d'asile au Mexique pendant l'examen de leur dossier, afin d'empêcher qu'ils demeurent sur le territoire américain et échappent à la surveillance des autorités.

L'administration américaine espère ainsi que ces délais et le renvoi au Mexique vont décourager d'autres migrants de faire le long voyage jusqu'à la frontière des Etats-Unis.

La première mesure phare du président Trump --l'interdiction de voyager aux Etat-Unis pour des ressortissants de certains pays à majorité musulmane et considérés comme présentant un risque terroriste-- avait elle aussi été bloquée à plusieurs reprises en justice, avant que la Cour suprême ne valide sa dernière version.

Auteur(s): Par AFP - Washington


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des migrants grimpent au-dessus d'une clôture à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, à Tijuana le 25 novembre 2018

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-