L'assistant vocal de Google va parler plus de 30 langues

L'assistant vocal de Google va parler plus de 30 langues

Publié le 23/02/2018 à 19:44 - Mise à jour à 20:43
© Glenn CHAPMAN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - San Francisco

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

L'assistant intelligent Google Assistant saura parler une trentaine de langues différentes, dont l'hindi et le norvégien, d'ici la fin de l'année, a annoncé le groupe vendredi, illustration de sa lutte acharnée contre le leader du marché Amazon.

Alors qu'Alexa (Amazon) ne fonctionne qu'en anglais, Google Assistant fonctionne déjà en huit langues et, "d'ici la fin de l'année, il sera disponible dans plus de 30 langues", explique Google sur son blog officiel.

Cela commencera par le danois, le néerlandais, l'hindi, l'indonésien, le norvégien, le suédois et le thaï, avant d'autres dans le courant de l'année, précise le groupe américain.

Cette annonce illustre la volonté de Google de donner un coup d'accélérateur à son assistant et à ses avancées en matière d'intelligence artificielle, en particulier pour lutter contre Amazon. D'autres géants technologiques comme Microsoft, Apple ou Samsung, proposent aussi des assistants virtuels.

Ces assistants à commande vocale représentent un enjeu très important pour ces firmes car ils constituent une vitrine en matière d'intelligence artificielle. Leur présence dans de nombreux objets (smartphones, enceintes connectées, voitures...) permet d'entrer dans le quotidien des consommateurs et de créer autour d'eux un "écosystème".

En particulier, les enceintes connectées --en plein boom aux Etats-Unis-- sont censées fonctionner comme la tour de contrôle de la maison connectée. En lançant Alexa dans son haut-parleur Echo dès 2014, Amazon a pris une longueur d'avance.

A l'inverse, Apple a pris du retard et vient seulement de lancer son enceinte HomePod, activée avec la voix grâce à l'assistant Siri.

Auteur(s): Par AFP - San Francisco

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'assistant intelligent Google Assistant saura parler une trentaine de langues différentes

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-