Le bac 2018 en chiffres: 753.148 candidats, 4 millions de copies

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le bac 2018 en chiffres: 753.148 candidats, 4 millions de copies

Publié le 13/06/2018 à 08:42 - Mise à jour à 08:46
© FREDERICK FLORIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Les candidats au baccalauréat, de 11 à 76 ans, plancheront à partir de lundi dans quelque 4.635 centres d'examen à travers le France et noirciront 4 millions de copies tout au long de cette semaine d'examen.

Voici les principaux chiffres de la session 2018.

- Nombre de candidats: 753.148 inscrits en métropole et DOM pour les épreuves de terminale (en hausse de 5% par rapport à 2017), dont 16.688 candidats libres (soit 2,2% des postulants). Plus de la moitié (53%) présentent le bac général, 26% le professionnel et 21% le technologique.

Les épreuves anticipées, dont notamment le français, passées par les élèves de première en filières générale et technologique, concernent 536.863 jeunes gens (-0,13% par rapport à 2017).

- Le plus jeune candidat une jeune fille de 11 ans, à Paris. Le plus âgé a 76 ans.

- Les épreuves se déroulent dans 4.635 centres d'examen en France et dans 92 pays étrangers. Les équipes ont élaboré au total 2.900 sujets (dont certains sont dits "de secours", disponibles en cas d'incident nécessitant un changement de sujet).

- Les 4 millions de copies que rédigeront les candidats pendant cette semaine d'examen seront corrigées par 174.331 correcteurs. Ils sont payés 5 euros la copie et 9,60 euros l'heure pour les oraux.

En 2018, le coût moyen de chaque candidat (indemnisation des frais de déplacement des intervenants, leurs rémunérations, les frais d'organisation etc.) s'élève à 80 euros, la même somme qu'en 2017.

- Les candidats ont le choix entre 23 langues vivantes étrangères pour les épreuves obligatoires et facultatives, comme en 2017, et 24 pour les épreuves facultatives uniquement, 12 langues régionales, et la langue des signes (en facultatif uniquement).

- Pour le bac général, 15% des inscrits sont en série littéraire (L), 33% en économique et social (ES) et 52% en scientifique (S). Ils étaient respectivement 16%, 32% et 52% en 2017.

- Pour le bac technologique, la série sciences et technologies du management de la gestion (STMG) représente 49,8% des candidats, devant sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D, 24%), sciences et technologies de la santé et du social (ST2S, 16,4%) et sciences et technologies de laboratoire (STL, 6%).

Suivent sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A, 2%) et hôtellerie (2%). Techniques de la musique et de la danse (TMD) reste la moins fréquentée avec 0,2% des candidats.

- Le bac professionnel compte 89 spécialités. Deux sont nouvelles: métiers et arts de la pierre rénovée et métiers du cuir avec création d'une option sellerie garnissage.

- Le bac a été institué par un décret du 17 mars 1808 et sa première édition, sous formes d'épreuves uniquement à l'oral, s'est déroulée en 1809. Les premiers titulaires de ce diplôme n'étaient que 31. La première bachelière, Julie-Victoire Daubié, a décroché son diplôme en 1861, à 37 ans.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Lors de la session 2017 du baccaulauréat, à Strasbourg

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-