Les jeunes Américains en mal de sexe

Les jeunes Américains en mal de sexe

Publié le 29/03/2019 à 20:50 - Mise à jour le 30/03/2019 à 12:02
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - New York

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Les jeunes Américains ont-ils perdu le goût du sexe? La proportion d'adultes n'ayant aucune relation sexuelle a atteint un record en 2018, avec une pointe notoire chez les hommes de 18-29 ans, selon des données publiées vendredi par le Washington Post.

Selon le quotidien, qui a analysé de nouveaux chiffres de l'institut General Social Survey, le nombre de jeunes de 18 à 29 ans ayant indiqué avoir traversé un désert sexuel l'an passé atteint 23% - presque un sur quatre - soit plus du double des 8% enregistrés en 2008 (ils étaient 14% en 1989).

Les jeunes hommes étaient particulièrement chastes: le taux parmi eux atteint 28%, presque trois fois plus qu'en 2008.

Les femmes du même âge étaient plus actives, avec 18% déclarant ne pas avoir eu de relation l'an passé.

En comparaison, leurs aînés sont sensiblement plus actifs sexuellement: 7% des 30-39 ans et 13% des 50-59 ans déclaraient ne pas avoir fait l'amour pendant l'année écoulée.

Explication? Un nombre croissant de jeunes de cet âge ne vivent pas encore en couple, a indiqué au Post la chercheuse Jean Twenge, psychologue à l'université d'Etat de San Diego (Californie).

La chute de l'activité sexuelle globale tient aussi au vieillissement de la population.

Les Américains de 60 ans et plus représentent désormais 26% de la population, contre 18% en 1996. Or, passé 60 ans, le taux d'inactivité sexuelle avoisine les 50%: plus ils sont nombreux, plus le taux global augmente, selon l'analyse du journal.

Même parmi l'ensemble des adultes sexuellement actifs, la proportion de ceux qui font l'amour au moins une fois par semaine a baissé, à 39% en 2018 contre 51% en 1996, une baisse que Mme Twenge attribue notamment à l'hyper-connexion et aux écrans.

"Il y a beaucoup plus de choses à faire à 10 heures du soir aujourd'hui qu'il y a 20 ans", a-t-elle souligné.

Auteur(s): Par AFP - New York

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les jeunes Américains ont-ils perdu le goût du sexe?

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-