Manche: un félin en liberté signalé, mise en garde de la population

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Manche: un félin en liberté signalé, mise en garde de la population

Publié le 29/07/2017 à 14:13 - Mise à jour à 14:17
© VALENTINA PETROVA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Un félin en liberté a été signalé vendredi dans la Manche, déclenchant une opération des forces de l'ordre et une mise en garde de la préfecture, a indiqué samedi le sous-préfet de Cherbourg.

"Nous avons eu le témoignage d'une automobiliste et d'un gendarme hier après-midi (vendredi, NDLR) qui ont déclaré avoir aperçu ce qui leur semblait être un grand félin dans le secteur de La Colombe, au nord de l'A84", a dit le sous-préfet Michel Marquer, pour qui l'animal pourrait aussi être un lynx.

Une trentaine de gendarmes, pompiers ainsi qu'un vétérinaire et un hélicoptère équipé d'une caméra thermique ont aussitôt été engagés sur le terrain pendant plusieurs heures pour tenter de retrouver l'animal. L'opération s'est avérée infructueuse et le dispositif a été levé vers 19H30.

Dans un communiqué publié vendredi soir, la préfecture de la Manche recommande à toute personne qui verrait l'animal "de ne pas s'en approcher et de prévenir immédiatement la gendarmerie".

"Nous n'avons pas mis en place de nouveau dispositif de recherche car nous sommes face à l'hypothèse d'un animal très mobile et très craintif", a indiqué Michel Marquer, ajoutant toutefois que des recherches auront lieu en cas de nouveau témoignage.

"Ca peut-être un lion, un lynx. Les spécialistes disent qu'un lion mange 4 kilos de viande par jour et que si c'était un lion, on aurait retrouvé des carcasses de moutons ou de chiens", a souligné le sous-préfet de Cherbourg.

Il y a une semaine, plusieurs témoignages avaient également signalé la présence d'un félin, cette fois dans le département de la Mayenne, à une centaine de km plus au sud. Les recherches engagées n'avaient rien donné.

"L'idée que quelqu'un ait pu élever un lion chez lui qui se serait échappé est peu probable car au bout de deux-trois mois, il se serait retrouvé débordé par les événements, même avec un grand jardin. Ce type d'animal est d'une force non maîtrisable", a poursuivi M. Marquer.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un petit lynx d'Asie d'un mois et sa mère au zoo de Sofia, le 21 juin 2006

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-