Un chef de Singapour renonce à ses deux étoiles Michelin

Un chef de Singapour renonce à ses deux étoiles Michelin

Publié le 12/10/2017 à 16:43 - Mise à jour à 17:12
© TOBIAS SCHWARZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

André Chiang, un chef de Singapour détenteur de deux étoiles Michelin, a annoncé jeudi qu'il allait fermer son restaurant et qu'il renonçait à la distinction du célèbre guide rouge.

Ce renoncement intervient quelques semaines après celui du chef français Sébastien Bras, crédité de trois étoiles par le Michelin, et qui a demandé à ne plus figurer dans le guide des meilleures tables du monde.

André Chiang, né à Taïwan, avait ouvert son restaurant "André" il y a sept ans et avait séduit les nombreux gourmets de la ville-état, qui compte sept restaurants ayant deux étoiles Michelin et un trois étoiles (Joël Robuchon).

Dans un message publié sur son site mercredi, le chef de 41 ans indique qu'il servira ses derniers clients le 14 février.

Il explique aspirer à une vie plus équilibrée et vouloir se consacrer à d'autres projets.

"Je veux revenir là où j'ai débuté, je veux retourner en cuisine, avoir une vie équilibrée et être heureux de cuisiner", a-t-il écrit.

Lors de son annonce en septembre, le chef français Sébastien Bras avait mis en avant la pression énorme pour justifier son choix : "On est inspecté deux à trois fois par an. On ne sait pas quand. Chaque assiette qui sort est susceptible d'être inspectée. C'est-à-dire que chaque jour, une des 500 assiettes qui sort de la cuisine peut être jugée", avait-il confié à l'AFP.

Avant Sébastien Bras, d'autres chefs ont renoncé à la course aux étoiles. En 2005, le chef français Alain Senderens avait renoncé aux trois étoiles du guide parce qu'il "avait changé de concept". Deux autres Français triplement étoilés, Antoine Westermann et Olivier Roellinger, avaient fait de même respectivement en 2006 et 2008.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




André Chiang, un chef de Singapour détenteur de deux étoiles Michelin, a annoncé jeudi qu'il allait fermer son restaurant et qu'il renonçait à la distinction du célèbre guide rouge

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-