Augmentation du Smic en vue au 1er octobre, selon les derniers chiffres de l'inflation

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Augmentation du Smic en vue au 1er octobre, selon les derniers chiffres de l'inflation

Publié le 15/09/2021 à 08:50 - Mise à jour à 09:06
© Aurore MESENGE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

AFP - Le Smic va connaître une augmentation automatique au 1er octobre, du fait d'une hausse de 2,2% de l'indice des prix servant de base à de possibles revalorisations, selon le chiffre publié mercredi par l'Insee, qui confirme par ailleurs une accélération de 1,9% de l'inflation en août sur un an.

"Cette hausse de l’inflation résulte notamment du rebond des prix des produits manufacturés (+1,1% après −1,1%)", de ceux de l'énergie, de l'alimentation et des services, explique l'Institut national de la statistique dans un communiqué.

"L'indice des prix à la consommation hors tabac des ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie (...) est en hausse de 2,2%" par rapport à novembre 2020, mois de référence lors de la dernière revalorisation du Smic au 1er janvier dernier, ajoute par ailleurs l'Insee.

Cette évolution ouvre la voie à une augmentation du salaire minimum, puisque selon le Code du travail, une progression d'au moins 2% doit entraîner une revalorisation du Smic au 1er octobre.

Le montant exact du Smic revalorisé au 1er octobre devrait être communiqué dans la journée par le ministère du Travail.

Le Smic avait été augmenté de 0,99% au 1er janvier pour atteindre 1.554,58 euros brut par mois, soit une hausse de 15 euros. Cette hausse, qui correspondait à une revalorisation automatique du Smic, a porté le montant brut horaire à 10,25 euros.

Chaque année, certains syndicats, comme la CGT qui réclame un Smic à 1.800 euros, demandent au gouvernement d'aller au-delà de la hausse automatique, mais le dernier "coup de pouce" remonte à juillet 2012 au lendemain de l'élection du président socialiste François Hollande.

Les gouvernements qui ont suivi se sont abstenus de toute hausse exceptionnelle, jugeant que cela nuirait à l'emploi des moins qualifiés. Dans le détail, la hausse des prix de l'alimentation (+1,3%), de l'énergie (+12,7%) et des services (+0,7%), s'est encore poursuivie en août.

L'indice des prix à la consommation harmonisé (ICPH), qui sert de base de comparaison au niveau européen, a lui augmenté de 2,4% sur un an, après +1,5% en juillet. Sur un mois, il a progressé de 0,7% après +0,1% le mois précédent.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Logo de l'Insee à son siège social à Montrouge, près de Paris, le 14 juin 2019

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-