"Ca y est": coup d'envoi du bac 2022 avec les épreuves de spécialité

"Ca y est": coup d'envoi du bac 2022 avec les épreuves de spécialité

Publié le 11/05/2022 à 01:47 - Mise à jour le 12/05/2022 à 12:12
© FREDERICK FLORIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par Anne-Sophie MOREL - Paris (AFP)

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

"C'est un peu l'aboutissement de trois ans de lycée", estime Majda, 18 ans, à Paris. Quelque 520.000 lycéens ont passé mercredi leurs premières épreuves de spécialité du bac, après deux années perturbées par la pandémie qui avaient vu la suppression de la plupart des grandes épreuves écrites.

"Ça y est!". Aliocha, 17 ans, se dit "soulagé" après avoir passé les maths au lycée Diderot. Il composera jeudi sur sa deuxième épreuve de spécialité, celle de Sciences de la vie et de la Terre (SVT). Mais "ce sera plus simple, c'est sûr", dit-il.

"Soit j'ai tout compris, soit j'ai rien compris", sourit Mamadou, 18 ans, qui passe le bac technologique STI2D (Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) dans le même établissement. Car l'épreuve de Maths-physique-chimie lui a "paru trop simple". "C'était plus dur durant l'année", juge-t-il.

A la sortie du lycée Ampère de Lyon, Myriam, 18 ans, en spécialité Histoire-Géographie, géopolitique et Sciences Politiques (HGGSP), se réjouit. "J'ai eu de la chance. La semaine dernière, je me suis entraînée sur une composition sur les espaces de conquête. Je suis tombée sur ça!", lance-t-elle. "Je suis partie avec des larmes, je reviens avec le sourire".

Non loin de là, Salomé, 17 ans, en spécialité Sciences de la vie et de la Terre (SVT) juge, elle, qu'"heureusement les révisions n'ont pas servi à rien" car elle "était prête".

Les 523.199 élèves de Terminale des lycées généraux et technologiques ont commencé mercredi après-midi à plancher sur ces épreuves, nées de la réforme du baccalauréat décidée par Jean-Michel Blanquer, qui se poursuivront jusqu'à vendredi selon les matières.

C'est "une revalorisation du baccalauréat, et c'est pour ça que les élèves prennent très au sérieux les enseignements de spécialité", a assuré sur RTL le ministre de l'Education.

En raison du Covid, ces épreuves, qui n'avaient jamais pu se tenir jusque là, ont été reportées de mars à mai. Mais le programme est le même que si elles s'étaient déroulées en mars.

Les candidats passent chacun deux épreuves de spécialité (parmi un choix de 13 matières en filière générale). Elles comptent à elles deux pour un tiers des résultats du bac, calculés sur 100 points.

- Enjeu réduit -

En 2020 et 2021, l'essentiel du bac s'était déroulé en contrôle continu du fait de la pandémie. La philosophie avait été la seule épreuve écrite l'an dernier, avec le français en Première.

Cette années, les épreuves écrites de spécialité peuvent enfin se tenir. Mais l'enjeu est moindre puisque, du fait du report, les notes dans ces disciplines ne sont pas prises en compte dans Parcoursup, la plateforme d'admission dans l'enseignement supérieur.

Les dossiers examinés par les établissements auxquels ont postulé les futurs bacheliers indiquent à la place les moyennes de spécialités sur les trois trimestres de Première et les deux premiers de Terminale. "J'aurais vraiment préféré que ces épreuves comptent, mais le Covid en a décidé autrement", déplore Majda au lycée Diderot à Paris.

Devant le lycée Kléber de Strasbourg, Haris, pantalon baggy et T-shirt ample, sorti une heure avant la fin de son épreuve d'Histoire des Arts, a lui l'impression d'avoir "servi de cobaye" avec ces premières épreuves. "Les autres, l'an dernier, les ont évitées", constate-t-il.

Cette année, 381.221 candidats se présentent au bac général, 141.978 au bac technologique et 186.200 au bac professionnel, soit quelque 710.000 jeunes au total. Les épreuves du bac professionnel obéissent à un autre calendrier.

Parmi les spécialité les plus choisies pour le bac général, figurent les Mathématiques (142.730 candidats), les Sciences économiques et sociales (136.466), ou encore Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (106.994).

Les élèves connaîtront leurs notes à ces épreuves en même temps que le reste de leurs résultats du bac, le 5 juillet.

Depuis la réforme du baccalauréat en 2019, les résultats reposent à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales: le français écrit et oral en Première, et la philosophie, les spécialités et le grand oral en Terminale.

Le taux de réussite au baccalauréat dépasse depuis 2012 les 80%. L'an dernier, près de 94% des candidats ont décroché l'examen qui permet d'accéder aux études supérieures.

asm-slb-ari-cor/chl/hj

Auteur(s): Par Anne-Sophie MOREL - Paris (AFP)

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des lycéens passent l'examen de français, première session d'épreuves du baccalauréat 2021, le 17 juin 2021 au lycée Pasteur de Strasbourg

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-