Covid: 3e dose de vaccin dans les Ehpad à partir du 13 septembre

Covid: 3e dose de vaccin dans les Ehpad à partir du 13 septembre

Publié le 26/08/2021 à 07:50 - Mise à jour à 15:20
© Fred TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Les résidents des Ehpad pourront recevoir une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 à partir du 13 septembre, a indiqué jeudi Matignon.

Cette date verra le "redémarrage de la campagne systématique, après recueil du consentement, pour les troisièmes doses (de vaccin) dans les Ehpad", a précisé le Premier ministre Jean Castex sur RTL.

En outre, les plus de 65 ans et les personnes présentant des comorbidités pourront dès le 1er septembre, reprendre rendez-vous pour avoir leur troisième dose, comme recommandé par la Haute autorité de santé, a-t-il ajouté, en rappelant qu'il fallait "un délai d'environ six mois entre la deuxième et la troisième dose".

La troisième dose est jugée nécessaire parce que "la protection vaccinale chez certaines personnes -les plus fragiles, les plus âgés- baisse", a fait valoir le chef du gouvernement.

Avec la vaccination, "on a huit fois moins de chances d'être contaminé, 11 fois moins de chances d'aller à l'hôpital", a-t-il souligné.

Selon des données officielles au 24 août, 88,8% des quelque 600.000 résidents d'Ehpad ont un schéma vaccinal complet.

Certains pensionnaires "sont particulièrement fragilisés et ont une immunité défaillante, donc nous sommes satisfaits d'avoir une date pour la troisième dose, même si nous étions prêts pour commencer dès cette semaine", a commenté Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (Ehpad privés), interrogée par l'AFP.

"Nous demandons par contre à ce que les doses soient livrées via le flux des pharmacies d'officine" plutôt que de devoir se rendre en centre de vaccination pour les commander, "comme nous avons dû le faire ces deux-trois derniers mois", a-t-elle ajouté.

Pour l'AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées), "faire coïncider le début de la troisième dose pour les résidents au 13 septembre avec l'obligation vaccinale du personnel le 15 septembre n'est pas très habile", a souligné son président Pascal Champvert, qui insiste sur la nécessité d'obtenir du renfort en matière de personnel pour pouvoir s'atteler à la tâche.

Le Premier ministre a écarté par ailleurs la possibilité d'instaurer le pass sanitaire dans toutes les entreprises. "Le pass sanitaire dans l'entreprise n'est pas d'actualité", a assuré Jean Castex, désireux de donner la "priorité" à la campagne de vaccination.

Le pass sanitaire "est un outil parmi d'autres" mais "la finalité, c'est la vaccination", a-t-il insisté.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Une infirmière prépare un vaccin contre le Covid dans un Ehpad à Saint-Renan, en Bretagne, le 4 janvier 2021

Newsletter


Fil d'actualités AFP France




Commentaires

-