Darmanin "pas choqué" par la plainte contre l'Etat de la famille Colonna

Auteur:
 
Par AFP - Paris
Publié le 07 avril 2022 - 14:13
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie de l'Elysée, le 30 mars 2022 à Paris
Crédits
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à la sortie de l'Elysée, le 30 mars 2022 à Paris
© Ludovic MARIN / AFP/Archives

Gérald Darmanin a déclaré jeudi que la plainte déposée la veille contre l'Etat par la famille d'Yvan Colonna après son agression mortelle par un codétenu le 2 mars à la prison d'Arles (Bouches-du-Rhône) ne le "choquait pas".

"La plainte des parents d'Yvan Colonna ne me choque pas, pour qu'on dise tout ce qui s'est passé", a dit le ministre de l'Intérieur sur BFMTV, "il est évident que lorsque quelque chose arrive dans des locaux de l'Etat (...) on puisse penser que l'Etat est responsable".

M. Darmanin a rappelé que les circonstances de l'agression du militant indépendantiste, condamné pour l'assassinat du préfet Erignac en 1998, font l'objet d'une enquête judiciaire, d'une inspection administrative ainsi que d'auditions parlementaires.

Les parents, l'épouse, le frère, la sœur et les deux enfants d'Yvan Colonna "considèrent que l'administration pénitentiaire est juridiquement responsable de son décès", avait dit mercredi Me Patrice Spinosi, l'un des avocats de la famille.

La durée de l'agression - près de huit minutes - du détenu corse par Franck Elong Abé, un détenu radicalisé condamné notamment pour terrorisme, sans que les surveillants n'interviennent a suscité une explosion de colère en Corse, avec des manifestations parfois violentes.