Des parents mis en examen et incarcérés pour torture sur leur enfant de 4 ans

Des parents mis en examen et incarcérés pour torture sur leur enfant de 4 ans

Publié le 22/01/2022 à 19:00 - Mise à jour à 19:50
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Bourges

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Une mère de 21 ans et son compagnon de 24 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour actes de torture et de barbarie sur leur enfant de quatre ans, a indiqué samedi le parquet de Bourges.

La mère et le beau-père du petit garçon ont reconnu l'avoir enfermé "pendant parfois plusieurs jours en le privant d'eau et de nourriture, puis l'avoir attaché par le cou à son lit à l'aide d'une chaîne et de cadenas", a précisé le procureur de la République Joël Garrigue dans un communiqué de presse.

Le petit garçon de quatre ans et demi était également soumis "à des actes de violences et des punitions physiques répétées depuis le mois de septembre 2021", selon la même source.

L'enfant a été victime de brimades, de coups et de claques avant d'être enfermé dans sa chambre, sans eau et sans nourriture ni possibilité d'aller aux toilettes. Il était en outre scolarisé en pointillé.

Les faits ont été découverts lundi 17 janvier à la suite d'un malaise du petit garçon à l'école, ayant conduit à son hospitalisation au centre hospitalier de Bourges. C'est alors que le médecin légiste de l'hôpital a découvert des "lésions traumatiques", des "ecchymoses sur les membres et dans le dos", ainsi qu'une "plaie au cuir chevelu".

Dans "un état de très grande maigreur", il a été confié aux services de l'Aide sociale à l'enfance, avec sa petite sœur âgée de un an, "qui semble ne pas avoir subi de violences", selon le parquet.

L'enquête a été confiée à la gendarmerie de Saint-Armand-Montrond (Cher), à 40 km au sud de Bourges, a encore indiqué le parquet, qui a ouvert une information judiciaire pour "privation de soins ou d'aliments", "violence sur mineur" et "torture ou acte de barbarie sur mineur".

La mère et son compagnon encourent une peine de réclusion criminelle de 30 ans au vu des infractions qui leur sont reprochées.

Auteur(s): Par AFP - Bourges

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une mère de 21 ans et son compagnon de 24 ans mis en examen et placés en détention provisoire pour actes de torture et de barbarie sur leur enfant de quatre ans

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-