Dieselgate: la cour d'appel de Paris confirme les poursuites contre Volkswagen

Dieselgate: la cour d'appel de Paris confirme les poursuites contre Volkswagen

Publié le 19/01/2022 à 11:28 - Mise à jour à 11:54
© Ronny Hartmann / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La cour d'appel de Paris a confirmé mercredi les poursuites visant Volkswagen dans le dossier du Dieselgate, alors que la société demandait leur abandon à cause d'une procédure parallèle en Allemagne, a indiqué une source judiciaire sollicitée par l'AFP.

"La chambre de l’instruction de la cour d'appel de Paris a rejeté la requête déposée par la SA Volkswagen AG tendant à l’extinction des poursuites du fait d'une procédure intervenue en Allemagne. L'instruction se poursuit donc concernant les faits en cause", a indiqué cette source judiciaire.

En 2015, à la suite d'accusations de l'agence environnementale américaine, Volkswagen avait reconnu avoir équipé 11 millions de ses véhicules diesel d'un logiciel capable de les faire apparaître moins polluants lors de tests en laboratoire que sur les routes.

Après cinq ans d'enquête en France, Volkswagen, Renault, Peugeot, Citroën et Fiat-Chrysler ont finalement été mis en examen entre mai et juillet à Paris pour "tromperie sur une marchandise entraînant un danger pour la santé de l'homme ou de l'animal".

L'avocat du constructeur automobile, Me Nicolas Huc-Morel, a confirmé mercredi le revers infligé par la cour d'appel, soulignant que "cette décision ne préjuge en aucun cas de l'issue de la procédure pénale". La société entend se pourvoir en cassation.

"La procédure contre Volkswagen AG s’est achevée en Allemagne en 2018 avec le paiement d'une amende d'un milliard d'euros pour des faits allégués identiques, ceux incluant les véhicules commercialisés en France. Le paiement de cette amende par Volkswagen n’implique néanmoins aucune reconnaissance des faits allégués ni de sa responsabilité", a souligné le conseil.

"Volkswagen AG reste convaincue qu’une double condamnation pour des faits allégués identiques devrait être proscrite conformément au principe +ne bis in idem+ ("on ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits") applicable dans le cas présent", a encore insisté Me Huc-Morel.

"C'est une bonne nouvelle pour les victimes", s'est félicité Me François Lafforgue, avocat des associations Ecologie sans frontières, Respire et d'une centaine de propriétaires de véhicules de la marque. "Nous demandons que l'instruction se poursuive dans les tout meilleurs délais et aboutisse le plus rapidement possible à un renvoi des responsables devant le tribunal correctionnel", a-t-il ajouté.

Le dieselgate, qui a donné lieu à des actions en justice dans de nombreux pays, a déjà coûté 30 milliards d'euros à Volkswagen, en grande partie aux Etats-Unis où le groupe allemand a plaidé coupable de fraude en 2017.

La Répression des fraudes (DGCCRF) évoquait dans un rapport en 2017 une "stratégie globale" des constructeurs concernés "visant à fabriquer des moteurs frauduleux, puis à les commercialiser".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La cour d'appel de Paris a confirmé les poursuites visant Volkswagen dans le dossier du Dieselgate

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-