Ehpad: le DG d'Orpea convoqué le 1er février par la ministre chargée des personnes âgées

Ehpad: le DG d'Orpea convoqué le 1er février par la ministre chargée des personnes âgées

Publié le 27/01/2022 à 10:23 - Mise à jour à 10:46
© ALAIN JOCARD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La ministre déléguée chargée de l'Autonomie des personnes âgées, Brigitte Bourguignon, a convoqué le directeur général d'Orpea, Jean-Christophe Romersi, le 1er février pour "répondre" aux "accusations graves" concernant les pratiques du groupe dans ses Ehpad, dénoncées dans un livre qui a entraîné une onde de choc.

"Je souhaite vous entendre au cours d'un entretien à mon ministère le mardi 1er février à 9H15", sur demande du ministre de la Santé Olivier Véran, a indiqué Mme Bourguignon dans une lettre au ton sévère, adressée jeudi à M. Romersi.

Cet entretien "sera l'occasion d'entendre les explications du groupe Orpéa sur plusieurs points qui feront l'objet d'enquêtes approfondies par les services de l'Etat", précise-t-elle dans ce courrier.

La ministre souhaite avoir des précisions sur "l'attribution aux établissements de consommables tels que les protections hygiéniques ou sur les enjeux liés à la nutrition des résidents", "les pratiques managériales du groupe concernant les personnels, le taux d'encadrement", "les modalités de signalement et le suivi des faits de maltraitance signalés par les proches des résidents" ainsi que "les pratiques financières du groupe".

Une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) "sur tout ou partie des établissements de votre groupe" pourra être diligentée à la suite de cet entretien, précise Mme Bourguignon.

Dans le livre-enquête "Les Fossoyeurs", le journaliste indépendant Victor Castanet décrit un système où les soins d'hygiène, la prise en charge médicale, voire les repas des résidents sont "rationnés" pour améliorer la rentabilité d'Orpea. Et ce alors que les séjours sont facturés au prix fort.

Orpea conteste les accusations, qu'il qualifie de "mensongères, outrageantes et préjudiciables".

"Le gouvernement ne peut tolérer de tels faits s'ils sont avérés", écrit Brigitte Bourguignon dans sa lettre.

La publication du livre a fait plonger le titre Orpea, coté à la Bourse de Paris, et a suscité de nombreuses réactions indignées de la part de responsables syndicaux et politiques.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le logo d'Orpea sur le fronton de la résidence Ehpad "Les bords de Seine", le 26 janvier 2022 à Neuillyt-sur-Seine, près de Paris

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-