Faux pass sanitaires: détention provisoire pour le médecin, des amendes pour les clients

Faux pass sanitaires: détention provisoire pour le médecin, des amendes pour les clients

Publié le 26/11/2021 à 12:51 - Mise à jour à 13:02
© Christophe SIMON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Créteil

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Un médecin du Val-de-Marne soupçonné d'avoir vendu au moins 220 faux pass sanitaires a été mis en examen et placé en détention provisoire jeudi soir, a indiqué vendredi le parquet de Créteil, sollicité par l'AFP.

Une vingtaine de clients écopent d'amendes allant de 800 à 1.500 euros, d'après une source proche du dossier.

Le médecin avait été interpellé mardi et placé en garde à vue, avec deux complices présumés, une femme de 53 ans et un homme de 49 ans, dans le cadre d'une enquête pour "escroquerie aggravée" et "faux administratifs".

L'homme a été mis en examen pour "complicité d’escroquerie aggravée" et "blanchiment", sous contrôle judiciaire. La femme a été placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour "complicité d'escroquerie aggravée", un statut moins incriminant que celui de mis en examen.

Le médecin mis en examen, âgé de 56 ans, tient un cabinet dans la petite ville de Joinville-Le-Pont, au sud-est de Paris. Il est soupçonné d'avoir vendu au moins 220 faux pass, pour un prix affiché à 1.000 euros pièce.

Ces affaires de falsification liées à la pandémie de Covid-19 mettent souvent en cause "des personnes employées dans les centres de vaccination (...) des cyber-attaquants qui utilisent le code du médecin pour faire de faux pass", mais rarement "un médecin qui se met à monnayer", avait commenté au moment de l'interpellation une source policière du Val-de-Marne auprès de l'AFP.

En juillet, les enquêteurs de la Sûreté territoriale du Val-de-Marne avaient été alertés de l'existence d'un compte Snapchat proposant des faux tests PCR et de faux pass sanitaires. Leurs investigations ont "démontré que les patients ne sont jamais venus au cabinet".

Les clients ne seraient pas spécialement opposés à la vaccination. C'est "la période d'été" qui aurait motivé leurs achats frauduleux: "Certains pays demandaient un cycle vaccinal complet et ils ont payé des prix exorbitants pour partir en vacances", avait avancé la source policière.

Les enquêteurs soupçonnent également le médecin de fraude auprès de la Sécurité sociale. Au moins trois départements - Seine-Saint-Denis, Paris et le Val-de-Marne - seraient victimes.

Auteur(s): Par AFP - Créteil

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un serveur vérifie le pass sanitaire d'un client sur la terrasse d'un restaurant à Marseille, le 9 août 2021

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-