Feu vert du Parlement pour permettre de donner un nom aux enfants nés sans vie

Feu vert du Parlement pour permettre de donner un nom aux enfants nés sans vie

Publié le 26/11/2021 à 09:58 - Mise à jour à 10:12
© RONALDO SCHEMIDT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le Parlement a adopté vendredi une proposition de loi à valeur symbolique visant à permettre de donner un nom de famille aux enfants nés sans vie, après un vote de l'Assemblée dans le consensus.

"L'enfant né sans vie n'est pas rien. Il appartient à la famille" et il s'agit de "ne pas ajouter l'oubli à l'insupportable tragédie", a souligné avec gravité dans l'hémicycle le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti.

Déjà adoptée en juin au Sénat, la proposition de loi d'Anne-Catherine Loisier (Union centriste) a été reprise au Palais Bourbon dans une niche du groupe UDI.

Le texte prévoit qu'il sera possible de faire figurer dans l'acte d'enfant sans vie, "à la demande des père et mère, le ou les prénoms de l'enfant, ainsi qu'un nom qui peut être soit le nom du père, soit le nom de la mère, soit leurs deux noms accolés". Il précise que cette inscription ne pourra avoir "aucun effet juridique", afin d'écarter expressément tout éventuel effet en matière de filiation et de succession.

La mesure vient compléter la reconnaissance symbolique de l'enfant qui n'est pas né vivant (jadis appelé "mort-né") ou viable, pour lequel les parents peuvent demander depuis 1993 l'établissement d'un acte d'enfant sans vie, inscrit dans le registre des décès.

Une circulaire a reconnu aux parents en 2009 le droit de pouvoir choisir un ou des prénoms pour cet enfant. En revanche, selon cette circulaire, "aucun nom de famille ne peut lui être conféré".

La proposition de loi pourra s'appliquer aux enfants nés sans vie dans le passé: "les actes déjà dressés pourront être complétés" avec un nom de famille, a indiqué le garde des Sceaux.

En outre, un décret va prévoir prochainement qu'"à la demande des parents, le livret de famille sera complété".

La proposition centriste vient apporter "une réponse humaine à l'ensemble des familles", s'est félicitée la rapporteure Béatrice Descamps (UDI).

Le débat sur l’emploi des mots "père" et "mère" s'était invité dans le débat parlementaire, d'abord assez vivement lors de l'examen du texte au Sénat puis en commission des Lois à l'Assemblée nationale.

Préférant le terme plus "neutre" de parents, le PS avait annoncé vouloir déposer un amendement en séance pour revenir sur la rédaction du Sénat "qui ne tient pas compte de la diversité des familles, et exclut notamment les familles homoparentales". Il n'en a finalement rien été.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Parlement a adopté une proposition de loi à valeur symbolique visant à permettre de donner un nom de famille aux enfants nés sans vie, après un vote de l'Assemblée dans le conse

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-