Il y a plus d'enfants obèses depuis la crise sanitaire, selon une étude menée en France

Il y a plus d'enfants obèses depuis la crise sanitaire, selon une étude menée en France

Publié le 26/04/2022 à 10:58 - Mise à jour à 11:29
© Raul ARBOLEDA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Les cas d'obésité et de surpoids ont fortement augmenté chez les plus petits depuis le début de la crise sanitaire, montre mardi une étude menée dans un département français et confirmant d'autres travaux déjà réalisés à l'étranger.

Chez les enfants de quatre ans, "le surpoids et l'obésité (...) ont augmenté significativement en 2020-2021, en comparaison des deux années scolaires précédentes", résument les auteurs de cette étude, menée sous l'égide de l'agence Santé publique France dans le Val-de-Marne, un département de la région parisienne.

Les auteurs ont examiné les données de près de 50.000 enfants scolarisés en maternelle dans ce département. Ces chiffres proviennent de bilans de santé systématiquement réalisés en moyenne section, quand les enfants ont environ quatre ans.

Même si la portée de l'étude est limitée par sa concentration géographique, l'ampleur et l'exhaustivité de ces données permettent de tirer des conclusions fiables à l'échelle de ce département.

Celles-ci montrent que la proportion d'enfants obèses a quasiment doublé au cours des deux années correspondant à peu près au début de la crise sanitaire. Elle est passée de 2,8% à 4,6%.

Le taux d'enfants en surpoids, une situation qui recouvre des critères plus larges que l'obésité, a également progressé, passant de 8,9% à 11,2%.

Les auteurs font l'hypothèse que les mesures prises contre le Covid - confinement généralisé dans un premier temps, puis fermetures systématiques d'écoles dès qu'un cas était signalé - ont favorisé la prise de poids excessive chez les enfants.

L'étude, qui note par ailleurs que les filles sont plus touchées que les garçons, n'est toutefois pas en mesure de détailler les mécanismes précis de cette évolution.

"Il serait intéressant de savoir si c'est plutôt l'alimentation qui s'est dégradée - accroissement des grignotages, consommation de produits ultra-transformés - ou la réduction drastique des activités", notent les auteurs.

Ce travail va dans le sens de précédentes études, notamment l'une publiée à l'automne 2021 par les autorités sanitaires américaines.

Plus large, celle-ci avait examiné les données de plus de 400.000 jeunes - à l'âge compris entre 2 et 19 ans - et avait conclu que leur prise de poids avait, en moyenne, été deux fois plus rapide depuis le début de la pandémie.

"L'augmentation était la plus marquée chez les personnes déjà obèses avant la pandémie, et chez les plus jeunes enfants en âge d'être scolarisés", avait conclu ce travail.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les cas d'obésité et de surpoids ont fortement augmenté chez les plus petits depuis le début de la crise sanitaire, montre une étude menée dans un département français

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-