Le responsable du groupe d'ultradroite les Zouaves incarcéré

Le responsable du groupe d'ultradroite les Zouaves incarcéré

Publié le 21/01/2022 à 09:08 - Mise à jour à 09:36
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Bobigny

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le responsable du groupuscule d'ultradroite les Zouaves, Marc de Cacqueray-Valmenier, a été incarcéré jeudi soir après sa participation à une manifestation alors qu'il était sous contrôle judiciaire, a appris vendredi l'AFP auprès du parquet de Bobigny.

Le militant de 23 ans a été interpellé jeudi à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) "à la suite de violations des obligations de son contrôle judiciaire et omissions de pointage au commissariat de police de Fontainebleau", avait indiqué le parquet de Bobigny.

Il a été vu participer samedi, à Paris, à un rassemblement en marge des manifestations contre le pass vaccinal au cours duquel des journalistes de l'AFP ont été agressés.

"Son contrôle judiciaire a été révoqué et il a été incarcéré tard dans la soirée", a précisé vendredi le parquet.

Son groupuscule, les Zouaves, avait été dissous le 5 janvier en Conseil des ministres, soupçonné notamment d'être impliqué dans les violences commises lors d'un meeting du candidat d'extrême droite à la présidentielle Eric Zemmour à Villepinte en décembre.

Marc de Cacqueray-Valmenier avait été mis en examen pour violences volontaires aggravées et violences volontaires en réunion et placé sous contrôle judiciaire, une mesure lui interdisant de participer à ces rassemblements.

"A l'intérieur de ces gentils manifestants, il y avait (des membres) des Zouaves, et notamment la personne qui est le responsable des Zouaves qui avait fait le coup de poing lors du meeting de M. Zemmour", a déclaré jeudi M. Darmanin, qui a annoncé son arrestation.

"On le voit avec un mégaphone pour évoquer les slogans", a ajouté le ministre sur franceinfo.

Les Zouaves, adeptes d'actions-éclair à l'image des "hooligans", défendent "le concept de supériorité des +Blancs+". Le groupe est né du rassemblement d'anciens du Groupe union défense (GUD), du Bastion social et de Génération identitaire, tous deux dissous.

Auteur(s): Par AFP - Bobigny

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 5 janvier 2022 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-