L'ex-agent de la DGSI "Haurus" condamné à 5 ans de prison en appel

L'ex-agent de la DGSI "Haurus" condamné à 5 ans de prison en appel

Publié le 26/11/2021 à 15:40 - Mise à jour à 15:54
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Versailles

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

L'ex-agent de la DGSI "Haurus", qui vendait sur le darknet des informations confidentielles issues de fichiers de police, a été condamné vendredi par la cour d'appel de Versailles à cinq ans de prison.

En première instance, ce policier de 35 ans avait été condamné par le tribunal de Nanterre à une peine de sept ans de prison, mais il avait assorti cette peine d'une période de sursis de deux ans, illégale.

"Haurus" et le parquet de Nanterre avaient tous les deux fait appel.

Lors des deux procès, le policier, poursuivi pour une dizaine de chefs d'accusation, avait fait amende honorable et reconnu la plupart des faits qui lui sont reprochés.

Profitant de son accès à des données protégées, cet ancien officier de police judiciaire, qui travaillait dans une unité antiterroriste de la DGSI, fournissait à qui voulait sur le "darknet" adresses, relevés téléphoniques, plaques d'immatriculation ou cartes grises.

Le condamné avait estimé avoir ainsi gagné environ 30.000 euros.

Il avait expliqué avoir agi par appât du gain, pour rembourser ses dettes et "mettre du beurre dans les épinards".

Jusqu'à ce que se crée en lui une forme de "dissociation" entre ses deux personnalités: le policier Christophe B. la journée et le délinquant "Haurus" la nuit.

"Je sais aujourd'hui que l'argent ne vaut pas d'être privé de liberté", avait-il assuré dans le box lors de son procès en appel.

"Mais c'est plus la symbolique du policier ripou qu'on a punie que les éléments qui m'étaient propres, notamment en terme de réinsertion", avait estimé celui qui travaillait avant son procès dans une entreprise de pompes funèbres.

En première instance comme en appel, il a rappelé qu'il n'avait pas vendu d'informations ultra-sensibles tirées de la base de renseignement de la DGSI, "Cristina", et qu'il avait simplement utilisé des fichiers auxquels tous les policiers avaient accès.

En plus des cinq ans de prison, "Haurus" a également été condamné en appel à une interdiction définitive d'exercer dans la police ou la fonction publique.

Dans un autre volet de l'affaire, toujours en cours d'instruction à Marseille, l'ancien agent de la DGSI est mis en examen pour association de malfaiteurs.

Plusieurs personnes sur lesquelles Haurus avait fait des recherches pour le compte d'un de ses clients, un homme connu dans le milieu du grand banditisme marseillais, avaient été assassinées après que le policier eut trouvé et transmis des informations sur elles.

Auteur(s): Par AFP - Versailles

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un ex-agent de la DGSI qui vendait sur le darknet des informations confidentielles issues de fichiers de police a été condamné par la cour d'appel de Versailles à cinq ans de priso

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-