A Marseille, des "travaux d'office" contre le logement insalubre

A Marseille, des "travaux d'office" contre le logement insalubre

Publié le 28/10/2021 à 17:28 - Mise à jour le 29/10/2021 à 14:08
© Nicolas TUCAT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Marseille

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Face au fléau de l'habitat insalubre et aux centaines de bâtiments en péril, la mairie de Marseille a depuis un an effectué des "travaux d'office" pour sécuriser une vingtaine d'immeubles et entend poursuivre cette prise en main.

Le sujet de l'habitat indigne, bien que présent dans d'autres villes de France, est particulièrement sensible à Marseille où huit personnes sont mortes en novembre 2018 dans l'effondrement de deux immeubles insalubres du centre-ville.

Balcons et escaliers menaçant de s'effondrer, toiture prenant l'eau: dans une petite copropriété privée du 3e arrondissement, la dizaine de propriétaires n'ont pas effectué les travaux nécessaires pour assurer la sécurité des habitants, malgré les nombreuses mises en demeure et arrêté de péril depuis 2018.

La mairie de Marseille est donc entrée en jeu pour effectuer ces travaux de sécurisation, une fois les bâtiments évacués.

"La ville se substitue aux propriétaires (...) au moyen d’une enveloppe de 48 millions d’euros pour quatre ans, votée fin 2020", a déclaré jeudi l'adjoint chargé des questions de logement, Patrick Amico.

"Il ne s'agit pas de réhabiliter complètement un bâtiment mais de le remettre en sécurité afin que les locataires puissent revenir. Ces travaux sont récupérés auprès des propriétaires. Mais, si au final les propriétaires ne paient pas, la ville devient propriétaire des immeubles", a-t-il expliqué.

En un an, la ville a ainsi travaillé sur la sécurisation de 20 immeubles pour un montant avoisinant les cinq millions d'euros, selon M. Amico. "Une quarantaine d’autres sont dans les tuyaux", a-t-il précisé.

La tâche est toutefois immense avec environ 800 immeubles frappés par des arrêtés de péril à Marseille, dont 200 considérés en danger imminent, selon lui. Et une trentaine de nouveaux dossiers d'immeubles susceptibles d'être déclarés en péril arrivent chaque mois, a ajouté l'élu.

La ville reloge en ce moment 1.400 personnes évacuées de ces bâtiments, dont 1.000 dans des appartements, 250 en appart-hôtel et le reste en hôtels ou foyers.

La mairie a également multiplié les signalements au procureur: 70 ont été faits en un an, a précisé M. Amico.

Selon un rapport gouvernemental de 2015 toujours d'actualité, 100.000 personnes vivent dans 40.000 taudis à Marseille, et ce dans le parc privé uniquement.

De multiples dispositifs associant l'Etat et différents acteurs sont en place, mais les avancées sont lentes.

Auteur(s): Par AFP - Marseille

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un immeuble abandonné à Marseille le 28 octobre 2021

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-