Présidentielle: la rencontre improbable de Zemmour et Le Pen

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Présidentielle: la rencontre improbable de Zemmour et Le Pen

Publié le 03/09/2021 à 16:49 - Mise à jour le 04/09/2021 à 10:23
© STEPHANE DE SAKUTIN, JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par Anne RENAUT - Paris (AFP)

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

AFP - Une partie de ping-pong a opposé vendredi deux figures de l'extrême droite, la candidate à l'Elysée Marine Le Pen et le polémiste Eric Zemmour, qui sont d'accord pour une rencontre, proposée par Robert Ménard, mais pas sur son format.

Craignant une "division" du camp "national" si M. Zemmour se présentait aussi en 2022, le maire de Béziers Robert Ménard, proche du Rassemblement national, a proposé à Marine Le Pen et Eric Zemmour de venir "discuter" dans sa ville.

Mais les deux invités ne sont pas d'accord sur la forme de la rencontre. La candidate à l'Elysée veut bien rencontrer Eric Zemmour dans le cadre d'un "dîner" privé quand le journaliste voudrait un "débat" public.

La cheffe du RN et le journaliste controversé de CNews, pour qui Mme Le Pen "ne gagnera jamais" en 2022 et qui pourrait aussi se présenter, "sont suicidaires. Il faut qu'ils arrêtent de se tirer dans les pattes les uns et les autres", a affirmé vendredi matin sur BFMTV et RMC M. Ménard.

"Marine et Éric, je leur dis: +Venez à Béziers, et on discute+, parce que je suis ami avec les deux", a ajouté l'édile qui a renouvelé sa proposition dans un tweet, auquel M. Zemmour, qui va démarrer à la mi-septembre la promotion d'un nouvel essai au parfum de campagne électorale, a répondu qu'il "acceptait l'invitation" et "débattrait volontiers avec Marine Le Pen".

- "Arrière-cuisine" -

L'entourage de Marine Le Pen, interrogé par l'AFP, a indiqué que la candidate "n'avait jamais refusé de discuter avec quiconque" mais que la proposition de M. Ménard portait sur une "discussion autour d'une table" et pas sur "un débat" public.

"On n'est pas là (…) pour faire une sorte de show qui ferait certainement plaisir aux médias mais (ne ferait) pas avancer nos idées", a renchéri l'eurodéputé du RN Thierry Mariani qui promet, si Mme Le Pen était élue présidente, "du travail pour Eric Zemmour".

Quelques heures plus tard, le maire de Béziers rapportait que Mme Le Pen était "d'accord pour un dîner avec Éric Zemmour à Béziers", qualifiant cet engagement de "très bonne nouvelle".

Cependant, l'entourage de M. Zemmour a précisé à l'AFP que le polémiste était "d'accord pour un débat mais pas pour des magouilles d'arrière-cuisine". "Non à la cuisine politicienne, oui au débat démocratique".

- Union des droites -

"C'est curieux pour quelqu'un qui prône l'union des droites", a répliqué l'entourage de Mme Le Pen, qui considère ne pas avoir "besoin de primaire".

"Quant au débat, il intervient quand les gens sont définitivement candidats", a-t-on ajouté de même source, en précisant laisser M. Ménard "à la manoeuvre pour le dîner".

Eric Zemmour "a tort d'employer ces mots-là. Qu'est-ce qu'il veut faire ? Il veut singer les hommes politiques qui sont incapables de trouver des compromis ? (...) Arrêtons d’être la droite la plus bête", a réagi M. Ménard.

Ce partisan de l'union des droites, qui publie à la mi-septembre un petit livre de conseils à la dirigeante d'extrême droite, appelle à voter en 2022 pour Marine Le Pen, seule à prétendre avec Emmanuel Macron au second tour selon les sondages. "Elle a évolué. Aujourd'hui, elle est moins doctrinaire, plus ouverte (...), plus raisonnable", fait-il valoir.

Après avoir un temps poussé M. Zemmour à se présenter, il considère désormais que ce dernier n'est "pas capable de réussir le passage entre polémiste et chef de l'État".

Il souhaiterait dans ce cas que ses invités "actent (...) que demain, si tous les deux sont en lice, celui qui est derrière appellera à voter pour celui qui sera devant".

L'eurodéputé RN Gilbert Collard en a conclu que "ni l'un ni l'autre ne veulent se rencontrer".

Le chef de file de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a suggéré pour sa part que "s'il y a un survivant au pique-nique LePen et Zemmour", il vienne débattre avec lui.

Auteur(s): Par Anne RENAUT - Paris (AFP)

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen le 15 mai 2019 et Eric Zemmour le 22 avril

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-