Retards des TER dans les Hauts-de-France: la région suspend les paiements à la SNCF

Retards des TER dans les Hauts-de-France: la région suspend les paiements à la SNCF

Publié le 01/12/2021 à 11:06 - Mise à jour à 11:08
© Philippe Huguen / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Lille

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La région Hauts-de-France a annoncé mercredi suspendre les paiements dus à la SNCF en raison des dysfonctionnements, retards et suppressions de trains, sur le réseau TER, qui n'ont pas connu d'amélioration malgré un plan de redressement lancé en octobre.

"Depuis plusieurs mois, la Région Hauts-de-France déplore les nombreux dysfonctionnements rencontrés quotidiennement par les usagers du réseau TER (retards et suppressions de trains récurrents pour des indisponibilités de matériel ou de personnel)", accuse le Conseil régional, présidé par le LR Xavier Bertrand, parmi les prétendants LR à la course présidentielle.

"Malgré les actions annoncées par SNCF, la situation n'a pas été redressée", déplore le Conseil dans un communiqué.

Face à cette situation, "la Région Hauts-de-France prend la décision de suspendre les paiements dus à l'exploitant SNCF, avec effet immédiat, dans l'attente d'un redressement de la qualité de service", poursuit le communiqué.

Fin octobre, la région avait menacé de prendre cette mesure si des progrès n'étaient pas constatés d'ici mi-novembre. "La dégradation du service sur l'ensemble du réseau TER est telle que le plafond des pénalités pour suppressions de trains --1,8 million d'euros par an-- est atteint depuis le 8 juin 2021", soulignait-elle alors.

Dans la foulée, SNCF Voyageurs avait annoncé engager "un plan immédiat de renforts des moyens humains et matériels, avec notamment "l'affectation de 40 personnels roulants, conducteurs et contrôleurs" et le renfort de "personnels volontaires" sur les métiers de la maintenance, de la conduite et du contrôle des trains.

L'entreprise prévoyait aussi l'arrivée rapide de deux locomotives supplémentaires.

Sollicitée mercredi matin, la SCNF n'a pas souhaité réagir à la décision de la région dans l'immédiat.

Dans son bilan à mi-2021, rendu public fin octobre, l'Autorité de la qualité de service dans les transports notait "de fortes disparités géographiques" quant aux retards des TER français, la meilleure performance étant atteinte par la région Bretagne avec 3,2% et la plus mauvaise réalisée par les Hauts-de-France, avec 9,1%.

Auteur(s): Par AFP - Lille

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un TER en gare de Lille, le 29 mars 2018

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-