Thomas Pesquet parrain de la semaine olympique et paralympique a l'école

Thomas Pesquet parrain de la semaine olympique et paralympique a l'école

Publié le 17/01/2022 à 19:25 - Mise à jour le 18/01/2022 à 12:22
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

L'astronaute Thomas Pesquet va parrainer la semaine olympique et paralympique à l'école à partir du 24 janvier et appuie le dispositif "30 minutes d'activité physique" en primaire promue par le gouvernement et les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques de Paris-2024.

Cette semaine olympique et paralympique (24 au 29 janvier) , qui va une nouvelle fois se tenir dans un contexte sanitaire complexe, a pour vocation de promouvoir la pratique régulière du sport. Elle a pour thème cette année sport et climat et environnement.

Lancée il y a un an, l'expérimentation de 30 minutes d'activité physique par jour initiée par le ministère de l'Education nationale et des JO de Paris est actuellement pratiquée dans 7.000 écoles primaires, a fait savoir le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'un point presse organisé par Paris-2024 lundi. Elles étaient 3.000 à la rentrée de septembre, avait alors indiqué ce ministère.

L'objectif est de "généraliser" ce dispositif d'ici 2024 alors que l'enseignement du sport pêche particulièrement en primaire et ce alors que la sédentarité est un fléau pour la santé. Un phénomène aggravé par les confinements successifs.

"Je ne serai pas astronaute sans une pratique régulière et continue du sport", a lancé l'astronaute Thomas Pesquet racontant qu'il pratique "deux heures et demi" de sport à bord de la station spatiale "sinon on perd en masse musculaire, en masse osseuse, et on a notre santé qui se dégrade vraiment rapidement".

"700.000 élèves devraient participer à la semaine olympique et paralympique", a par ailleurs fait savoir Tony Estanguet, président du comité d'organisation des JO de Paris-2024.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'astronaute français Thomas Pesquet à Saint-Denis, au nord de Paris, le 17 janvier 2022

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-