Une militaire tuée à coups de couteaux près de Saumur, une femme tuée dans l'Est

Une militaire tuée à coups de couteaux près de Saumur, une femme tuée dans l'Est

Publié le 01/01/2022 à 09:26 - Mise à jour à 14:18
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Rennes

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Une militaire du camp de Fontevraud (Maine-et-Loire), âgée de 28 ans, a été tuée de plusieurs coups de couteau et l'auteur présumé, également militaire, a été interpellé en milieu de journée, a indiqué samedi à l'AFP la procureure de la République de Saumur qui privilégie la piste d'un féminicide.

Le corps de la jeune femme a été retrouvé samedi, tôt dans la matinée, à Bellevigne-les-Châteaux, près de Saumur, sur le palier d'un petit immeuble, dans les parties communes.

"L'auteur présumé a été interpellé. Il s'agit également d'un militaire mais il n'était pas dans le même régiment que la victime. La piste d'un féminicide est privilégiée", a déclaré à l'AFP la procureure Alexandra Verron, ajoutant que les premières auditions n'avaient pas encore eu lieu.

Le corps de la jeune femme présentait de multiples plaies au couteau, avait-elle précisé plus tôt dans la matinée.

"La victime habitait une résidence locative dont les résidents se succédaient régulièrement. Je ne la connaissais pas précisément", a indiqué le maire de cette commune de plus de 3.400 habitants, Armel Froger, qui s'est rendu sur place aux alentours de 06H30.

En Meurthe-et-Moselle, une femme de 56 ans a également été retrouvée morte samedi matin dans le village de Labry et son conjoint a été placé en garde à vue après avoir tenté de mettre fin à ses jours.

Ce sont des voisins qui ont donné l'alerte après avoir entendu des bruits de dispute au domicile du conjoint, selon le parquet de Val-de-Briey. Une enquête a été ouverte pour meurtre par concubin.

Selon un bilan du ministère de l'Intérieur, 102 hommes ont tué leur conjointe ou ex-conjointe en 2020. Ils étaient 146 en 2019. Le collectif féministe contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes a dénombré 113 féminicides en 2021.

Auteur(s): Par AFP - Rennes

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une militaire du camp de Fontevraud, âgée de 28 ans, a été retrouvée morte chez elle, atteinte de plusieurs coups de couteaux

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-