Université: Jadot (EELV) attaque Macron, "le président le plus antijeunes de la Ve République"

Université: Jadot (EELV) attaque Macron, "le président le plus antijeunes de la Ve République"

Publié le 16/01/2022 à 15:11 - Mise à jour à 15:14
© JULIEN DE ROSA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a critiqué dimanche la proposition d'Emmanuel Macron de faire payer l'université, l'accusant d'être "le président le plus antijeunes de la Ve République".

A trois mois de la présidentielle, Emmanuel Macron a souhaité jeudi une réforme "systémique" des universités, qu'il veut plus "professionnalisantes", tout en jugeant intenable un système d'études supérieures "sans aucun prix" pour les étudiants mais avec un taux d'échec massif.

"C'est choquant, l'éducation est au coeur d'une société de l'intelligence, de la solidarité et de l'épanouissement et de l'émancipation, comme l'hôpital ça doit rester gratuit", a réagi l'eurodéputé lors du Grand Jury RTL-Le Figaro–LCI.

"En 2017 quand Emmanuel Macron arrive au pouvoir, (...) il a décidé délibérément de sacrifier l'enseignement supérieur et l'université" au profit des classes préparatoires en n'augmentant pas le budget des universités malgré les hausses d'effectifs, a-t-il accusé.

"Et maintenant, qu'est ce qu'il dit? Moi j'ai sacrifié l'université et en plus je vais créer encore plus d'inégalités sociales et scolaires à l'entrée de l'université, c'est choquant", a-t-il dénoncé.

"Ca révèle ce qu'a été Emmanuel Macron au fond, sur la jeunesse, c'est le président le plus jeune de la Ve République et c'est le président le plus antijeunes de la Ve République, ça en dit long", a-t-il critiqué.

Jeudi, Emmanuel Macron avait estimé que la France ne pourrait "pas rester durablement dans un système où l’enseignement supérieur n'a aucun prix pour la quasi-totalité des étudiants, où un tiers des étudiants sont considérés comme boursiers et où pourtant nous avons tant de précarité étudiante, et une difficulté à financer un modèle beaucoup plus financé par l'argent public que partout dans le monde", en clôturant en visioconférence le Congrès de la Conférence des présidents d'universités.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot, le 18 décembre 2021 sur la chaîne de télévision France 2

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-