Circulation alternée, plaques paires ou impaires et exceptions: les véhicules autorisés à rouler à Paris et en banlieue ce vendredi 16

Circulation alternée, plaques paires ou impaires et exceptions: les véhicules autorisés à rouler à Paris et en banlieue ce vendredi 16

Publié le 16/12/2016 à 12:07 - Mise à jour à 12:27
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La circulation alternée a été mise en place ce vendredi 16 à Paris et dans 22 communes de banlieue. Le principe est de n'autoriser que les véhicules aux plaques paires les jours paires et aux plaques impaires les jours impaires. Mais des exceptions existent qui peuvent permettre de rouler en toute légalité même avec le mauvais numéro de plaques.

Déjà mise en place pendant quatre jours au début du mois, la circulation alternée a été une nouvelle fois décrétée ce vendredi 16 à Paris et dans les 22 communes de la petite couronne. Seul un véhicule sur deux est autorisé à y rouler, au risque pour le conducteur de payer une amende de 35 euros (22 euros en cas de paiement immédiat).

Dans le cadre de la circulation alternée, les conducteurs sont autorisés ou non à rouler selon si leurs plaques d'immatriculation sont paires ou impaires mais aussi selon le type de véhicule. Le choix est défini par la date. Les jours impaires du mois, seuls les véhicules aux plaques impaires sont autorisés à rouler et vice-versa. Ainsi, ce vendredi 16 -jour paire- les véhicules aux plaques paires pourront circuler.

Bien sûr le numéro concerné n'est pas celui du département. Sur les plaques modernes, il s'agit du seul nombre visible (par exemple AB-222-AB) et pour les anciennes plaques du tout premier (par exemple (222-AB-75) .

Plusieurs exceptions à cette règle peuvent cependant permettre de circuler ce vendredi malgré une plaque impaire. Les véhicules "propres" électriques ou hybrides sont ainsi autorisés sur les routes franciliennes quelles que soient leurs plaques. Les voitures embarquant au moins trois personnes, assimilées à du covoiturage, sont également concernées par cette dérogation afin d'encourager les automobilistes à préférer se déplacer en groupe.

Les véhicules servant à l'accomplissement des services publics (véhicules d'urgence, de transport des personnes handicapées, bus, bennes à ordure), ainsi qu'impératifs à l'exercice de certaines activités professionnelles (camions de déménagement, camions frigorifiques, transports de fonds et taxis) sont également autorisés.

En revanche, l'ensemble des véhicules non catalysés et les poids lourds sont interdits quels que soient leur numéro de plaques.

Par ailleurs les transports en commun sont gratuits sur tout le réseau francilien (SNCF, RATP et Optile). La vitesse maximum autorisée est en revanche réduite de 20 km/h.

Outre Paris, voici les 22 villes concernées par le dispositif:

Hauts-de-Seine (92): Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Clichy;

Seine-Saint-Denis (93): Saint-Ouen, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Bagnolet, Montreuil, Aubervilliers, Saint-Denis;

Dans le Val-de-Marne (94): Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains véhicules sont autorisés à rouler ce vendredi 16, même avec des plaques impaires malgré la circulation alternée.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-