Arbre généalogique de Léonard de Vinci : 14 descendants vivants identifiés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Arbre généalogique de Léonard de Vinci : 14 descendants vivants identifiés

Publié le 08/07/2021 à 15:10
Marco BERTORELLO / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Une découverte de taille : Léonard de Vinci aurait 14 descendants vivants directs ! Les récentes recherches ont été publiées sur le site Human Evolution. Une découverte qui ne laissera pas de marbre les généalogistes : l’ADN va pouvoir parler et nous en dire plus sur le génie du peintre.

Ce chiffre est étonnant, car le maître florentin n’a pas eu d’enfant : mais en fait, ces 14 descendants sont les lignées masculines de ses 22 demi-frères. « Ils ont entre un et 85 ans, ils ne vivent pas à Vinci mais dans les communes voisines jusqu’à Versilia (sur la côte toscane) et ils ont des emplois ordinaires », a expliqué Alessandro Vezzosi, un des historiens à la base de cette découverte, à l’agence de presse ANSA.  

En 1973, deux historiens italiens Alessandro Vezzosi et Agnese Sabato se sont lancés dans une vaste étude afin de retrouver des descendants du peintre italien : ils se sont aventurés dans des recherches généalogiques et ont poussé leurs investigations dans des analyses ADN. Grâce à la découverte récente de nouveaux documents, ils ont établi une lignée masculine sur plus de 260 ans soit l’équivalent de 21 générations : l’étude débute au grand-père de Léonard de Vinci et s’arrête aux 14 descendants encore vivants.

L’objectif de cette recherche est de mieux comprendre le génie de Léonard de Vinci : par le biais des archives, des témoignages, de l’ADN et du chromosome Y. Pourquoi ce chromosome ? Grâce à ce chromosome, les historiens pourront connaître les maladies rencontrées par le peintre, comprendre sa morphologie et sa capacité visuelle hors-norme. Selon Alessandro Vezzosi, « la comparaison des données biologiques permettrait peut-être de vérifier l’authenticité d’autres découvertes et matériaux, ouvrant ainsi les premières connexions entre biologie et art ».

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Auto-portrait de Léonard de Vinci

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-