Molières: Blanche Gardin tacle le réalisateur Roman Polanski sans le citer (vidéo)

Molières: Blanche Gardin tacle le réalisateur Roman Polanski sans le citer (vidéo)

Publié le 30/05/2017 à 12:56 - Mise à jour à 14:22
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La comédienne Blanche Gardin a, lundi soir, lors de la cérémonie des Molières, fait des sous-entendus appuyés sur les accusations de viol dont a fait l'objet le réalisateur Roman Polanski à la fin des années 70.

La cérémonie des Molières, présentée par Nicolas Bedos, a récompensé lundi 29 au soir les dernières pépites du théâtre français. Si Alexis Michalik s'est illustré avec cinq statuettes dorées pour sa pièce Edmond et qu'Isabelle Huppert est repartie avec un Molière d'honneur, une autre comédienne a créé le buzz.

Blanche Gardin, actuellement à l'affiche du film Problemos avec Eric Judor, devait remettre le Molière "Seul en scène" en compagnie de Gaël Kamilindi, acteur de la Comédie Française. Mais la jeune femme en a profité pour adresser un tacle au réalisateur Roman Polanski, sans jamais le nommer toutefois, et à ses défenseurs. Pour rappel, ce dernier a été accusé de viol sur une jeune fille de 13 ans en 1977 aux Etats-Unis.

"Quand j'étais petite, c'était mon rêve d'être comédienne de théâtre et mes parents m'avaient inscrite à un atelier. J'adorais ça, j'adorais être sur scène avec mes petits camarades, surtout que pendant qu'on était sur scène, le metteur en scène ne pouvait pas nous toucher" a-t-elle d'abord déclaré, déclenchant immédiatement un malaise palpable sur scène. Mais quelques rires dans l'assistance ont salué son audace.

"Enfin, c'était un metteur en scène génial, par ailleurs. Parce qu'il faut savoir distinguer l'homme de l'artiste..." a-t-elle poursuivi avant d'asséner le coup final: "C'est bizarre d'ailleurs que cette indulgence ne s'applique qu'aux artistes. Parce qu'on ne dit pas, par exemple, d'un boulanger: +Oui, d'accord, c'est vrai, il viole un peu des gosses dans le fournil, mais bon il fait une baguette extraordinaire+".

Nicolas Bedos l'a finalement interrompue pour décerner le prix à l'acteur français Emmanuel Noblet pour sa pièce Réparer les vivants. Une gloire malheureusement éclipsée par le buzz créé par Blanche Gardin, qui a beaucoup amusé les internautes sur les réseaux sociaux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Blanche Gardin a provoqué un malaise chez Gaël Kamilindi qui remettait le Molière "Seul en scène" avec elle.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-