L'exposition présentant une statue décriée de Juan Carlos finalement ouverte ce week-end

L'exposition présentant une statue décriée de Juan Carlos finalement ouverte ce week-end

Publié le 23/03/2015 à 10:44 - Mise à jour à 11:13
©Andre Penner/AP/SIPA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD
-A +A

Le Musée d'art contemporain de Barcelone est depuis quelques jours au centre d'une polémique, avec son exposition "La Bête et le Souverain", qui propose notamment une statue de l'ancien roi d'Espagne Juan Carlos dans une position pour le moins osée.

La polémique secoue le monde culturel espagnol depuis plusieurs jours. L’exposition La Bête et le Souverain au Musée d’art contemporain de Barcelone, le Macba, a finalement été autorisée après avoir été annulée. En cause? Une œuvre intitulée Not Dressed for Conquering/Haute Couture 04 Transport. Derrière ce titre énigmatique, une statue en papier mâché montrant l’ancien roi Juan Carlos sodomisé à quatre pattes par une représentation de Domitila Barrios, une syndicaliste et féministe bolivienne (décédée en 2012), qui subit un traitement similaire de la part d’un chien. Une production que l’on doit à l’artiste autrichienne Ines Doujak, qui justifie la représentation osée d’une statue qui "joue avec les relations de pouvoir et les subvertit".

Le caractère pour le moins explicite de l’œuvre n’a pas été du goût  du directeur du musée, Bartomeu Mari, qui a exigé des commissaires qu’ils retirent l’œuvre lorsqu’il a appris la présence d’une telle statue dans la programmation de l’exposition. Ces derniers refusant ce qu’ils ont considéré comme un geste de censure, l’exposition a tout d’abord été purement et simplement déprogrammée avant que, sous la pression du monde culturel, médiatique et politique, le directeur du musée revienne finalement sur sa décision.

La statue est donc bel et bien visible depuis samedi. Mais l’épilogue de l’affaire n’est pas encore pleinement réglé: suite à cette polémique, Bartomeu Mari a en effet présenté sa démission, sur laquelle aucun retour n’avait encore été fait dimanche.

 

Auteur(s): DD

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La statue "joue avec les relations de pouvoir et les subvertit", selon l'artiste.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-