Nice: retour du carnaval indépendant, avant une version officielle sous haute surveillance

Nice: retour du carnaval indépendant, avant une version officielle sous haute surveillance

Publié le 06/02/2016 à 14:50 - Mise à jour à 14:51
©ValeryHache/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Interdit depuis 2008 suite à des débordements, puis réintroduit en 2011, avant d'être de nouveau annulé après des échauffourées en 2012, le carnaval indépendant de Nice va de nouveau pouvoir se tenir cette année. Rendez-vous dimanche pour les festivités, avant la version "officielle" qui se déroulera du 13 au 28 février.

Après près de huit ans d'absence liés à des débordements lors de son édition 2008, le carnaval indépendant de Nice a de nouveau obtenu une autorisation préfectorale pour se dérouler, dimanche 7, dans son quartier d'origine de Saint-Roch, une semaine avant les festivités officielles.

Créé en 1990 par le groupe de musique Nux Vomica, le carnaval "libre, gratuit et indépendant", selon l'association Nissa Pantai qui l'organise, réunissait, avant son interdiction, environ un millier de personnes chaque année.

Il avait été interdit en 2008 après des heurts entre jeunes et forces de l’ordre qui avaient fait huit blessés parmi les policiers. Depuis 2011, ce carnaval avait toutefois obtenu l'autorisation de se tenir, mais dans un format beaucoup plus réduit, sur la colline du Château, qui surplombe le Vieux Nice.

Les carnavaliers sont invités dimanche midi à un repas de rue où chacun apporte à manger, avant le défilé lui-même qui aura lieu à partir de 14h dans les rues de ce quartier populaire de la ville.

Un char rendra hommage au dessinateur de presse local Jean-Marc Eusébi, décédé en 2006, alors que des grosses têtes représentant l'équipe de la radio associative Nissa Pantai, qui émet en nissart (occitan parlé à Nice) sur le web, prendront place sur une plate-forme.

Cette manifestation précède le carnaval officiel prévue du 13 au 28 février, qui se déroulera sous haute surveillance.

La préfecture des Alpes-Maritimes et la ville de Nice ont annoncé vendredi soir dans un communiqué commun avoir pris des mesures de sécurité renforcées par rapport à l'édition 2015.

C’est ainsi que les personnes déguisées pourront désormais être, elles aussi, fouillées, tandis que les déguisements volumineux et les armes factices seront proscrits. Par ailleurs, les enfants ne seront plus autorisés à participer aux traditionnels carnavals de quartier en plein air, qui deviendront de simples aubades, des fêtes étant toutefois prévues à leur attention mais dans le cadre d'enceintes fermées.

Le carnaval de Nice, l'un des plus connus au monde avec ceux de Rio et de Venise, draine selon les organisateurs environ un million de personnes (pour 120.000 billets payants émis l’an dernier) sur la quinzaine de jours de festivités.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des mesures de sécurité renforcées sont prévues pour le carnaval de Nice, du 13 au 28 février.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-