Piétonisation de l'avenue Winston Churchill: la Fiac veut "rendre aux Parisiens cet espace qui ne leur appartient plus"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Piétonisation de l'avenue Winston Churchill: la Fiac veut "rendre aux Parisiens cet espace qui ne leur appartient plus"

Publié le 19/10/2016 à 16:18 - Mise à jour à 16:47
©Marc Domage. Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris - Salzburg
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

A l'occasion de la 43ème édition de la Foire Internationale d'Art contemporain (Fiac) qui se tient de ce mercredi à dimanche, le Petit Palais se joint au Grand pour exposer. Afin de "créer une synergie entre les deux lieux", l'avenue Winston Churchill qui les relie est exceptionnellement ouverte aux piétons, comme c'était le cas lors de l'exposition universelle de 1900.

Comme tous les ans fin octobre, la Foire Internationale d'Art contemporain (Fiac) revient à Paris. Mais pour cette 43 édition, qui se tient du mercredi 19 au dimanche 23 octobre, les organisateurs ont frappé fort, investissant pour la première fois le Petit Palais en plus du Grand. A cette occasion, l'avenue Winston Churchill qui relie les deux bâtiments et conduit au Pont Alexandre III est exceptionnellement ouverte aux piétons, comme c'était le cas en 1900 pour l'exposition universelle. Pour ce faire, la Fiac, soutenue par la mairie de Paris, a dû convaincre la préfecture de police, inquiète pour des questions de sécurité, l'avenue Winston-Churchill étant la voie d'évacuation de l'Elysée.

Mais l'esthétisme a eu raison de la peur des attentats et aujourd'hui, des "food trucks" et des tables de café ornent l'avenue bloquée aux voitures afin que les passants puissent se détendre en admirant les oeuvres exposées en extérieur. Car des sculptures contemporaines d'Ernesto Neto et de Barry Flanagan décorent l'avenue et des phrases peintes au sol par Jacques Villeglé et Lawrence Weiner relient le Grand Palais au Petit, offrant ainsi une galerie à ciel ouvert. "Pendant l'Exposition de 1900, les visiteurs arrivaient par des jardins depuis le pont Alexandre III, lui aussi construit pour l'occasion, et prenaient le temps de flâner sur l'esplanade entre les deux palais. De la même façon, nous rêvons de rendre une synergie entre les deux lieux, pour rendre aux Parisiens cet espace qui ne leur appartient plus, entre la circulation, les parkings et les barrières métalliques", explique Susana Gallego-Cuesta, conservatrice au Petit Palais à ArtPress en charge de l'exposition On Site qui intègre des oeuvres actuelles et décalées au milieu des classiques.

Ainsi, l'improbable piscine gonflable de Jimmie Durham côtoie-t-elle l'atelier philosophique de Benoît Maire, le géant de David Altmejd et la maison remplie de balles de golf de Brian Griffiths dans la première salle de droite, détonnant complètement avec l'architecture néoclassique de 1900 de la structure. Dans le jardin, la sculpture en bronze de l'Astronaute qui dirige la mer représentant Dirk Frimout, premier spationaute belge dans l’espace, en chef d’orchestre dialoguant avec la mer, de Jean Fabre, scintille au milieu des plantes tandis que les sculptures de forme oblongue en acier chromé teinté gris fumé de Not Vital reflètent les visiteurs qui vont et viennent au fil de l'eau avant d'arriver dans le reste du Pavillon Sud où ont été sélectionnées pour l'occasion une série d'oeuvres du XXème et XXIeme siècle, allant de La boîte en valise de Marcel Duchamp au piano peint de Bertrand Lavier passant par Anatomy of an Angel, sculpture trash de Damien Hirst. Le tout au milieu de sculptures classiques et de peintures de maîtres. De quoi affirmer encore un peu plus l'ancrage de l'art contemporain dans le patrimoine parisien.

 

Informations Pratiques

Grand Palais, Avenue Winston Churchill
75008 Paris, métro Champs Elysées-Clémenceau
Du jeudi 20 au dimanche 23 octobre 2016 de midi à 20h.
Nocturne le vendredi 21 octobre
jusqu'à 21h. 
Billet FIAC 35 €
Tarif réduit 20 €
Gratuit pour les moins de 12 ans

Petit Palais, Avenue Winston Churchill
75008 Paris, métro Champs Elysées-Clémenceau
Du mercredi 19 au dimanche 23 octobre 2016 de 10h à 18h.
Nocturne le mercredi 19 et le vendredi 21 octobre jusqu'à 21h. 
Accès libre et gratuit 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les sculptures de Not Vital reflètent les visiteurs qui vont et viennent dans le jardin du Petit Palais.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-