Renée Gailhoustet : l'architecte des HLM hors du commun, récompensée par la Royal Academy of Arts

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 juin 2022 - 15:20
Image
L'un des ensembles d'habitations imaginés par Renée Gailhoustet à Ivry-sur-Seine
Crédits
Google Maps
L'un des ensembles d'habitations imaginés par Renée Gailhoustet à Ivry-sur-Seine.
Google Maps

Elle est l'une des premières architectes à s'être impliquée dans la conception de HLM où il faisait bon vivre. Trop peu citée, Renée Gailhoustet a été récompensée pour l'ensemble de son œuvre par le prix le plus prestigieux qui soit : celui de la Royal Academy of Arts.

Capable de mêler « générosité, beauté, écologie et inclusion sociale », explique le Financial Times, Renée Gailhoustet a marqué de sa contribution extraordinaire le logement social en France. C’est pour cette « approche inspirante de la planification urbaine » que l’architecte, née à Oran et aujourd’hui âgée de 92 ans, s’est vue attribuer l’une des plus prestigieuses récompenses : le prix d’architecture décerné par la Royal Academy of Arts, au Royaume-Uni, qui donne un aperçu de son remarquable travail sur Twitter.

Pourtant, Renée Gailhoustet n’est pas une célébrité, et son nom a été quelque peu effacé de la mémoire collective, explique encore le quotidien économique, comparativement à ses apports. On lui doit notamment la rénovation, à la fin des années 60, du centre-ville de la ville d’Ivry-sur-Seine (94). Un ouvrage qu’elle conçoit en association avec Jean Renaudie, partenaire en architecture et en amour. Tour Raspail, Lénine, Casanova ou encore la cité Spinoza sont quelques-uns de leurs projets communs. Mais tous ou presque sont aujourd’hui cités comme étant l’œuvre de Renaudie. Est-ce parce que Gailhoustet était une femme dans un milieu très masculin ? Ou parce que Jean Renaudie a toujours impressionné par ses constructions photogéniques, faites d’angles et de formes rigoureuses, quand Renée Gailhoustet privilégiait les lignes plus douces, semblant accorder davantage de place à la vie privée ?

Avant d’étudier l’architecture, Renée Gailhoustet était étudiante en lettres. Militante aux Jeunesses Communistes, c’est par conviction politique qu’elle décide de bifurquer vers l’architecture. Elle est l’une des premières à s’être réellement intéressée à la problématique des logements sociaux et de la nécessité d’offrir aux classes populaires des lieux de vie dotés d’espaces verts.

Lire aussi : Francis Kéré, chantre d'une architecture durable, premier Africain à recevoir le prix Pulitzer

À LIRE AUSSI

Image
De nombreux actifs en couple sont exclus du marché immobilier parisien par la flambée des prix
Immobilier : la piétonnisation du centre de Paris pourrait faire flamber les prix
En rendant semi-piétonne une partie du centre de la capitale, la mairie de Paris pourrait enclencher une forte hausse des prix de l’immobilier dans ces quartiers, qui ...
28 mai 2021 - 14:50
Société
Image
Les échafaudages dans la cathédrale Notre-Dame de Paris le 16 septembre 2021
Notre-Dame: appel à "tous les savoir-faire" des PME et TPE pour la restauration
La restauration de Notre-Dame, partiellement détruite dans un incendie en 2019, va commencer cet hiver et nécessite "tous les savoir-faire" des artisans, des entrepris...
05 novembre 2021 - 11:50
Culture
Image
Affiche du Festival d'Animation d'Annecy 2022
Festival d'Annecy : l'animation est à l'honneur entre le 13 et le 18 juin
C’est l’un des plus grands évènements mondiaux du secteur : à compter de ce lundi, le plus si petit monde de l’animation se retrouve au Festival international d’Annecy...
13 juin 2022 - 18:19
Culture
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don