Atteinte d'endométriose, Enora Malagré s'est fait retirer l'utérus

Atteinte d'endométriose, Enora Malagré s'est fait retirer l'utérus

Publié le 28/12/2017 à 09:52 - Mise à jour à 10:02
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'ancienne chroniqueuse de TPMP Enora Malagré a annoncé ce jeudi qu'elle s'était fait retirer l'utérus. L'animatrice de 37 ans est atteinte d'endométriose et a choisi cette solution radicale pour ne plus subir de douleurs.

C'est une décision qui a dû être dure à prendre. Enora Malagré a annoncé ce jeudi 28 qu'elle s'était fait retirer l'utérus. L'ancienne chroniqueuse de l'émission Touche pas à mon poste âgée de 37 ans est atteinte d'endométriose et a fait ce choix pour ne plus subir de douleurs.

Dans un interview à Paris Match, elle a expliqué: "à 37 ans c'est jeune, mais je dois avancer". Sa maladie a fait de sa vie un enfer durant de longues années. L'endométriose provoque en effet de très fortes douleurs pendant les menstruations. La pathologie peut même aller jusqu'à empêcher les femmes d'avoir des enfants.

A voir aussi: L'endométriose favoriserait le risque de fausses couches

C'était visiblement le cas de l'animatrice. "A l'époque de TPMP, j'ai fait jusqu'à trois fausses couches par an: ça m'a bouffé la vie", a-t-elle confié avant d'ajouter que lorsqu'elle était en crise, elle pouvait "être HS pendant 48 heures". C'est pour ces raisons qu'elle a décidé de recourir à cette opération radicale.

Cependant, la décision n'a pas été facile à prendre et Enora Malagré a dû se mettre en tête qu'elle n'aurait jamais d'enfant, biologique en tout cas, malgré son fort désir de maternité.

En mars dernier, elle expliquait sur Europe 1 ne pas être prête à ce sacrifice. "J'en suis à un tel stade qu'on commence à me parler à 36 ans d'hystérectomie. Je ne vous cache pas que ça me fait peur et que psychiatriquement parlant envisager de ne plus avoir d'utérus à mon âge… Déjà que c'est compliqué d'avoir des enfants, là ce serait la dépression", avait-elle confié dans une émission consacrée à la maladie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après plusieurs fausses couches et de très fortes douleurs à répétition à cause de son endométriose, Enora Malagré a choisi de se faire retirer l'utérus.

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-