Bilal Hassani critiqué après une vidéo polémique sur les attentats

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bilal Hassani critiqué après une vidéo polémique sur les attentats

Publié le 03/02/2019 à 12:55 - Mise à jour à 13:27
© Gilles SCARELLA / FRANCE TELEVISIONS/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une ancienne vidéo publiée par Bilala Hassani sur Twitter le montre exécutant une petite danse en chantant à propos des attentats en France. Le représentant de l'Hexagone à l'Eurovision s'est à nouveau attiré de nombreuses critiques. Un sénateur LR a appelé à son exclusion du concours.

Bilal Hassani, représentant de la France pour la prochaine édition de l'Eurovision est de nouveau pointé du doigt. Après les attaques homophobes ou les accusations d'antisémitisme, le jeune homme est mis en cause pour une vidéo dans laquelle il évoque les attentats en France sur un ton très léger. Un parlementaire LR a été jusqu'à officiellement demander qu'il soit évincé de la compétition.

Sur la vidéo de quelques secondes, on peut le voir avec un ami dans la rue chantonner "La France a vraiment souffert, attentat par-ci, attentat par-là, wouuuu!", tout en exécutant une petite chorégraphie.

Voir: Victime d'homophobie, Bilal Hassani porte plainte

Si la vidéo semble relever de la plaisanterie, elle n'a pas fait rire certains internautes et encore moins le sénataur LR des Alpes Maritimes Henri Leroy. Dans une lettre aux organisateurs de l'Eurovision, celui-ci juge que le chanteur "se moque" des attentats. Un comportement "indigne" relevant de la "banalisation du terrorisme" qui doit lui valoir d'être exclu pour le parlementaire.

Bilal Hassani a également reçu de nombreux soutiens sur les réseaux sociaux, beaucoup critiquant l'usage d'une vidéo très courte et dont le contexte est inconnu pour servir des propos racistes et homophobes. 

Le jeune chanteur avait déjà été pointé du doigt pour d'ancien tweets défendant Dieudonné ou accusant Israël de "crime contre l'humanité". Il avait réagi par vidéo en expliquant qu'il n'était pas l'auteur de ces messages, n'étant pas le seul à avoir accès à son compte à l'époque.

"Il s’est passé des choses qui étaient hors de mon contrôle et de ma connaissance. Je n’ai pas fait attention à nettoyer, à vérifier et à revérifier et c’était une erreur de ma part", avait-il affirmé. 

Lire aussi:

Le coup de gueule de Maïtena Biraben contre Bilal Hassani

Bilal Hassani, idole queer des jeunes et porte-drapeau français à l'Eurovision

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans une ancienne vidéo, Bilal Hassani évoque les attentats en chantant et en dansant.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-