Conchita Wurst change radicalement de look (photos)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Conchita Wurst change radicalement de look (photos)

Publié le 04/06/2018 à 10:00 - Mise à jour à 10:10
©Tobias Schwarz/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Conchita Wurst, drag queen autrichienne rendue célèbre par sa victoire à l'Eurovision 2014, n'a plus de longs cheveux bruns et une barbe noire. C'est un look blonde platine que l'artiste a choisi.

La barbe noire et les longs cheveux bruns, c'est terminé. Conchita Wurst, drag queen autrichienne rendue célèbre par sa prestation (et sa victoire) à l'Eurovision 2014, a décidé de changer radicalement de look.

L'artiste féminine à la scène, mais qui est un homme à la ville et s'appelle Thomas Neuwirth, a posté des photos de sa métamorphose sur les réseaux sociaux.

Sur son compte Instagram, on peut ainsi s'apercevoir qu'elle est passée du brun au blond, et s'amuse avec des extensions à avoir de longs cheveux ou une coupe à la garçonne, quand cela lui chante. La barbe est toujours là et elle a aussi été teinte en blond.

Lire aussi: Loana métamorphosée - elle se confie sur sa transformation physique

Ce nouveau style permet à la drag queen de jouer un peu plus avec ses looks et de changer d'apparence en fonction des tenues portées.

Samedi 2, elle a ainsi posté sur son compte Instagram une photo où elle porte un simple tee-shirt, et un bandana rouge, une barbe blonde bien fournie et de longs (très longs) cheveux blonds. Un accoutrement qui l'a un peu fait ressembler au catcheur Hulk Hogan, auquel d'ailleurs elle se compare elle-même en légende.

Ce look blonde platine l'a fait revenir à une personnalité plus féminine, qui est à l'origine de sa célébrité.

Mais ces derniers temps, avant de changer de couleur de cheveux, Conchita Wurst semblait avoir fait un peu plus de place à son côté masculin, et à sa vraie identité, celle de Thomas Neuwirth.

L'artiste n'hésitait en effet pas à sortir les muscles, pour prendre des poses plus viriles devant l'objectif.

Lorsque l'on regarde bien son compte Instagram, on remarque que Conchita Wurst adore jouer avec cette dualité de sa personnalité.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Conchita Wurst, la drag queen autrichienne gagnante de l'Eurovision 2014, a décidé de changer de look.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-