Diego Maradona, du « Pibe de Oro » à « D10S », la disparition d’une légende du football

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Diego Maradona, du « Pibe de Oro » à « D10S », la disparition d’une légende du football

Publié le 26/11/2020 à 09:21
Cnews
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Diego Maradona est décédé, le 25 novembre, d’une crise cardiaque. Depuis, les hommages et les témoignages ne cessent de se multiplier pour rendre hommage à ce gamin en or devenu le « Dios » du football.

 

Le monde du football est en deuil depuis hier. L’annonce de la mort de Diego Maradona, victime d’une crise cardiaque, a provoqué un émoi qui s’est propagé partout dans le monde. En Argentine, les autorités n’ont pas attendu avant de décréter 3 jours de deuil national, avec une veillée funèbre ouverte à toutes et tous.

Un footballeur de génie, salué par tous

Le « Pibe de oro » (« gamin en or ») s’était très tôt illustré dans le club argentin de Boca Juniors, avant d’être recruté par le prestigieux FC Barcelone (1982). Deux ans plus tard, c’est à Naples, que Diego Maradona pourra exprimer toute l’étendue de son génie.

Mais, Maradona ne deviendra une « légende vivante du football » qu’en 1986. L’Argentine sera sacrée championne du monde, mais l’histoire retiendra le quart de finale contre l’Angleterre  qui permit à Diego Maradona de marquer le « goal du siècle » mais aussi « la mano de Dios ».  Le Pibe entre définitivement, ce jour-là, dans le panthéon des plus grands joueurs, devenant « Dios » ou « D10S » en référence à ce numéro 10 qui l’aura accompagné toute sa vie durant.

N’ayant jamais oublié ses origines des plus modestes, Diego Maradona sera resté toute sa vie durant au plus près des plus vulnérables, expliquant cette popularité mondiale, qui ne s’est jamais démentie. Moins d’un mois après son 60ème anniversaire, Maradona s’est donc éteint même si beaucoup le garderont éternellement dans leur cœur.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :


Diego Maradona avec Michel Platini, une opposition assumée mais un respect mutuel toujours de mise

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-