Geluck s'en prend violemment à Aznavour et à Johnny

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Geluck s'en prend violemment à Aznavour et à Johnny

Publié le 31/10/2018 à 13:46 - Mise à jour à 14:00
©JOEL SAGET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Philippe Geluck n'a pas apprécié les hommages nationaux rendus à Charles Aznavour et Johnny Hallyday. Il estime que les deux chanteurs étaient "des grands fraudeurs fiscaux".

"Ce sont deux grands artistes, mais de quel droit on vole le contribuable?": c'est la bombe lâché par le dessinateur belge Philippe Geluck sur BFMTV dans la cadre de la promotion de deux livres: Le Chat pète le feu, un best-of des aphorismes de son célèbre personnage félin, et Geluck pète les plombs, recueil de ses dessins parus dans Siné Mensuel

"Je suis un petit peu heurté, un petit peu est un euphémisme, par ces hommages nationaux rendus en quelques mois à deux grands fraudeurs fiscaux: Aznavour et Johnny", a-t-il expliqué sur la chaîne d'information en continue. "Je trouve ça indécent de la part d'un pays qui devrait se battre contre l'évasion fiscale de déposer un drapeau tricolore sur le cercueil de gens qui ont volé le peuple français. Ce sont deux grands artistes, mais de quel droit on vole le contribuable? Si on arrivait à juguler la fraude fiscale en Europe, il n'y aurait plus de dette et tout le monde aurait un emploi, payé correctement", a-t-il ajouté.

Lire aussi - Aznavour inhumé après un dernier hommage à la cathédrale arménienne de Paris

Des propos durs mais pour autant l'artiste a fait part de sa tendresse pour le rockeur français. "L'homme, me touchait. Je l'ai rencontré plusieurs fois. Il est craquant. Il paraît qu'il se faisait offrir Le Chat chaque année pour Noël. Il était un grand fan. Il a toujours été adorable avec moi. L'homme était formidable, l'artiste éblouissant. C'est juste le contribuable qui m'énerve un petit peu", a-t-il fait savoir.

A noter que l'album Le Chat pète le feu revient, avec acidité sur le conflit financier qui oppose Laeticia Hallyday d'un côté, et David et Laura de l'autre au sujet de l'héritage du chanteur. Le dessin représente un cercueil à moitié ouvert et rempli de liasses de billets. En légende, une interrogation: "Mais où se cache Johnny?".

Voir:

Hommage national: Aznavour est devenu "un des visages de la France", selon Macron

Hommage national à Claude Lanzmann, "intellectuel engagé" et "poète"

"Mon pays c'est l'amour": l'album de Johnny peut-il battre tous les records?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Philippe Geluck n'a pas apprécié les hommages nationaux rendus à Charles Aznavour et Johnny Hallyday.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-