Igor Bogdanoff arrêté: son ex-compagne sort du silence et donne sa version des faits

Igor Bogdanoff arrêté: son ex-compagne sort du silence et donne sa version des faits

Publié le 12/02/2018 à 09:40 - Mise à jour à 10:02
©Loïc Venance/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le 6 mars prochain, Igor Bogdanoff comparaîtra pour "violation de domicile" et "dégradation légère de biens privés" pour s'être introduit par effraction chez Julie Jardon, son ex-compagne. Dans les colonnes du "Parisien", elle est revenue sur cette intrusion, donnant sa version des faits.

Elle souhaite rétablir la vérité. Alors qu'Igor Bogdanoff doit comparaître le 6 mars prochain pour "violation de domicile" et "dégradation légère de biens privés", son ex-compagne, chez qui il s'était introduit par effraction, est sortie du silence.

Lors d'un entretien accordé au Parisien et publié samedi 10, Julie Jardon est revenue sur cette intrusion, confiant qu'elle avait vécu une période difficile. "Suite à sa garde à vue, Igor Bogdanoff a véhiculé dans les médias des faits parfaitement erronés. Après ses déclarations, j’ai subi des attaques sur les réseaux sociaux, mon image a été écornée, ma vie privée salie", a-t-elle confié qualifiant son ancien compagnon d’"obsessionnel", "jaloux" et "possessif". "Il n’a pas supporté notre séparation", a-t-elle ajouté.

Pour rappel, le frère de Grichka avait été interpellé dans la nuit du 21 au 22 novembre dernier après avoir pénétré de force dans son appartement. Suite à ce qui a été dit, la jeune Julie Jardon a donc souhaité donné sa version des faits. "Ce soir-là, je revenais de Biarritz, où vit ma famille. Nicolas, mon nouveau compagnon, est venu me chercher à l’aéroport. Quand nous sommes arrivés au pied de mon immeuble, nous avons eu la désagréable surprise de tomber sur Igor", a-t-elle déclaré précisant qu'une première altercation avait eu lieu dans la rue.

Lire aussi - Igor Bogdanoff arrêté pour avoir forcé l'entrée de Julie Jardon

Elle a ensuite expliqué au quotidien qu'il était entré de force à son domicile. "Il a forcé le passage et est rentré chez moi. Tout de suite, je lui ai dit que j'étais en ligne avec mon compagnon. Mais il m'a arraché le téléphone, a insulté Nicolas puis a raccroché. Mon compagnon a aussitôt appelé la police qui est intervenue. A leur arrivée, Igor leur a déclaré qu'il ne sortirait de chez moi que par la force. J'ai alors décidé de porter plainte".

Puis, la jeune femme a profité de l'occasion pour revenir sur les critiques qui lui ont été adressées suite à l'intrusion d'Igor Bogdanoff à son domicile. "Je n’ai jamais cherché à tirer profit de la notoriété d’Igor. Contrairement à ce que j’ai pu lire dans une certaine presse, il ne m’a jamais acheté mon appartement dans le 16e. Cet appartement, je l’ai hérité de mes grands-parents", a-t-elle confié précisant qu'elle attendait qu'une seule chose: qu'il soit jugé et qu'il la laisse "tranquille". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Julie Jardon a souhaité "rétablir la vérité" sur l'altercation qu'elle a eu avec Igor Bogdanoff.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-