Laetitia Milot: l'actrice se confie sur son accouchement difficile (photo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Laetitia Milot: l'actrice se confie sur son accouchement difficile (photo)

Publié le 30/05/2018 à 20:37 - Mise à jour à 20:38
©Capture d'écran Instagram
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

L'actrice Laetitia Milot est maman depuis quelques jours. Une aventure qu'elle a tenu à partager pour faire parler de sa maladie, l'endométriose, qui réduit drastiquement les chances de tomber enceinte. Après avoir révélé le prénom de sa petite fille, la jeune femme a décidé de se confier sur son accouchement, qui a été difficile.

Elle vit un "rêve éveillé". Depuis le 14 mai, Laetitia Milot est maman d'une petite fille prénommée Lyana. C'est son premier enfant. A elle et son mari, Badri. Elle a ainsi eu le droit à sa première fête des mères le dimanche 27 mai, et son "petit trésor" -comme elle aime surnommer son bébé- lui a offert ses petites empreintes dans un joli cadre.

Après avoir partagé les détails de sa grossesse dans son reportage sur l'endométriose, maladie dont elle souffre et qui diminue drastiquement les chances de tomber enceinte (une femme sur dix en souffre en France), l'actrice de Plus belle la vie et de La vengeance aux yeux clairs, a décidé de se confier sur son accouchement, qui ne s'est pas aussi bien passé qu'elle l'espérait.

"Lyana est née le 14 mai à 17 h 50. Elle pesait 3,100 kilos et mesurait 50 centimètres", raconte-t-elle ainsi dans le nouveau numéro de Paris-Match (en kiosque jeudi 31 mai).

Lire aussi: Laetitia Milot - l'actrice révèle enfin le prénom de sa petite fille

"Après sept heures de contractions, je me suis rendue à l’hôpital, où les médecins ont constaté que le travail n’était pas aussi avancé que je l’avais imaginé. Quand, vers 17h, ils m’ont annoncé que le col n’était toujours pas ouvert et qu’ils allaient pratiquer une césarienne, je me suis mise à pleurer. C’était ce que je craignais le plus", détaille-t-elle ensuite.

Heureusement, les moments les plus difficiles de son accouchement sont des mauvais souvenirs et Laetitia Milot vit désormais un "bonheur à plein temps".

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Laetitia Milot a accouché le 14 mai dernier, d'un bébé de 3,100 kilos et 50cm: une petite fille prénommée Lyana.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-