"Merci pour ce moment": pour Valérie Trierweiler, c'était "une question de survie"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Merci pour ce moment": pour Valérie Trierweiler, c'était "une question de survie"

Publié le 27/03/2018 à 19:48 - Mise à jour à 19:55
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Interviewée dimanche dans l'émission "Face Caméra" sur France 3, Valérie Trierweiler est revenue sur son livre "Merci pour ce moment" dans lequel elle se livre sur sa rupture avec François Hollande. Un best-seller qui aurait rapporté pas moins de 14 millions d'euros.

C'est la première fois qu'elle en parle à la télévision. Interviewée dimanche 25 dans l'émission Face  Caméra sur France 3, Valérie Trierweiler est revenue sur son livre Merci pour ce moment dans lequel elle se livre sur sa rupture avec François Hollande. Une nouvelle fois, l'ex-première dame n'a pas souhaité expliqué la raison pour laquelle elle avait choisi de l'intituler ainsi. En revanche, elle s'est confiée sur la genèse de cet ouvrage qui aurait rapporté pas moins de 14 millions d'euros.  

"Ca n'a pas du tout été un choix, ça s'est imposé à moi. Ca a été ma porte de sortie, ma porte de survie", a-t-elle confié. Et d'ajouter: "Je ne me suis pas dit «j'écris, j'écris pas», j'ai commencé à écrire la nuit quand je ne dormais pas, le jour quand je pouvais. Il fallait que ça sorte: ça a été une question de survie".

Au cours de cet entretien, Valérie Trierweiler est également revenue sur l'image qu'elle renvoyait d'elle à l'époque, laissant entendre qu'elle n'avait jamais voulu de cette vie-là. "J'ai été perçu comme une femme méchante et ambitieuse. Je ne me reconnaissais pas (…). Ce n'était pas mon choix d'aller là-bas", a-t-elle expliqué comparant l'Elysée à une "prison dorée".

Lire aussi - Léonard Trierweiler interpellé une nouvelle fois, il conduisait sous l'emprise de stupéfiants

"Je sais que ça peut être compliqué à comprendre pour les Français mais malgré les dorures, malgré la vie facile - sans avoir à faire de courses ni à cuisiner - on finit par s'apercevoir que les tâches ménagères sont un plaisir. Quand on nous enlève tout, on vous vole votre vie. Pour moi, la vie de Première dame n'était pas la vie rêvée", a-t-elle conclu.  

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Valérie Trierweiler s'est confiée sur l'écriture de son livre "Merci pour ce moment".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-