Solweig Rediger-Lizlow: elle répond aux critiques sur sa levée de fond pour éponger ses dettes

Solweig Rediger-Lizlow: elle répond aux critiques sur sa levée de fond pour éponger ses dettes

Publié le 07/08/2018 à 15:54 - Mise à jour à 15:58
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Solweig Rediger-Lizlow avait lancé un financement participatif pour le moins atypique: l'ancienne Miss Météo de Canal+, à la carrière de mannequin sans relief, a lancé un appel à l'aide pour l'aider à éponger ses dettes et prendre un nouveau départ. Les réseaux sociaux ont critiqué la démarche, elle répond.

Sa démarche avait de quoi surprendre, elle a tenu à répondre à ses détracteurs. Solweig Rediger-Lizlow, officiellement mannequin, mais surtout connue du grand public pour avoir pendant un an été la Miss Météo du Grand Journal de Canal+ (saison 2011-2012) avait lancé une campagne de financement participatif dont le but était tout simplement de financer… ses frais personnels.

La jeune femme traversait en effet une passe difficile depuis son départ (un brin houleux) de la chaîne cryptée. Partie à New York pour se faire une place dans le monde du mannequinat, elle a dû finalement quitter les Etats-Unis faute d'un renouvellement de son visa. Elle vit actuellement en Italie, à Gênes, chez la grand-mère de son compagnon. C'est depuis cette retraite italienne que la jeune femme a demandé à ses fans de la financer à hauteur de 9.965 euros (elle a dépassé pour l'instant les 6.600) euros pour l'aider à solder ses dettes et déménager à Londres pour tenter de se relancer.

Sur les réseaux sociaux, les critiques face à cette démarche qui a attiré l'attention des médias n'ont pas tardé à fleurir. Les internautes se sont étonnés, parfois dans des termes vulgaires, du culot de la jeune femme de 27 ans qui se sert du financement participatif pour éponger ses dettes, sans proposer de projet clair, et en offrant des contreparties de bien faible intérêt (une photo d'elle principalement…).

Lire aussi: Solweig Rediger-Lizlow, l'ex-Miss Météo de Canal+, est ruinée: elle appelle à l'aide

La belle a tenu à répondre à ces critiques peu élogieuses de sa démarche sur son compte Facebook, dans un message en anglais. "Je ne savais pas que j'étais toujours connue en France, je n'ai jamais voulu que mes problèmes soient repris dans les médias (…) Je suis désolée si vous n'aimez pas la manière dont je m'y prends, mais jusqu'à maintenant, j'ai été contactée et soutenue plus par des gens gentils que le contraire" explique l'aspirante mannequin qui fait de son message un étrange plaidoyer: "La vie pourrait être plus simple si les gens se sentaient libres de demander de l'aide quand ils ne vont pas bien. C'est ce que j'ai fait. Je crois en mes rêves, des personnes soutiennent mon âme et mes rêves. Si vous avez besoin de vous montrer hostiles à mon égard, je vous en prie, devenir quelqu'un de gentil prend du temps. Un jour nous deviendrons peut-être amis".

Pas sûr que cette mise au point calmera ceux qui dénoncent la stratégie de la jeune femme. Mais, en attendant, le compteur continue de tourner positivement pour celle qui espère relancer une carrière restée bien loin de personnalités l'ayant précédée comme Miss Météo de la chaîne cryptée comme Louise Bourgoin ou Charlotte Le Bon.

Voir aussi: 

Canal+ enterre le "Grand Journal", la vitrine du clair

Canal+ voudrait euthanasier "Le Grand Journal" avant même la fin de la saison

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Solweig Rediger-Lizlow répond aux critiques sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-