TF1: Christine Bravo victime d'une tentative de viol, elle raconte

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

TF1: Christine Bravo victime d'une tentative de viol, elle raconte

Publié le 01/02/2018 à 16:38 - Mise à jour à 16:52
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lors d'un entretien accordé à "Télé-Loisirs" publié ce jeudi, Christine Bravo a confié qu'elle avait subi trois tentatives de viol au cours de sa vie "dont une à TF1, il y a 25 ans". L'animatrice et chroniqueuse n'a toutefois donné aucun nom.

Christine Bravo est elle aussi sortie du silence. Quatre mois après l'affaire Weinstein et alors que les accusations de violences sexuelles ne cessent de fleurir via les hashtags #MeToo et  #BalanceTonPorc, l'animatrice a fait des révélations lors d'un entretien accordé à Télé-Loisirs et publié ce jeudi 1er. Elle a notamment avoué qu'elle avait subi trois tentatives de viol "dont une à TF1, il y a 25 ans".

Agée de 61 ans, l'animatrice a tout d'abord estimé que les victimes ne devaient pas garder le silence mais parler "d'abord à la police plutôt que sur Internet" et "avant la prescription". Puis, elle a détaillé son agression: "Un homme, dont je ne donnerai jamais le nom, m’a enfermée dans son bureau et arraché mon soutien-gorge. J’ai hurlé, ça m’a sauvée. Mais les gens avaient la tête baissée quand j’ai pu sortir. Il n’y avait aucune solidarité envers les femmes à l’époque. Ce genre d’incident était monnaie courante".

Mais pourquoi ne dénonce-t-elle pas son agresseur aujourd'hui? "Difficile" pour elle. "Si le harceleur est décédé, ses enfants n’ont pas à le savoir. S’il est toujours vivant, il y a prescription et, en plus, on risque de se faire attaquer en diffamation", a-t-elle expliqué précisant qu'elle s'était vengée comme elle le pouvait: "Alors, j’estime que le coup de genou que je lui ai asséné ce jour-là dans les parties génitales m’a remboursée. Je n'ai pas été une vraie victime".

Lire aussi - Violences sexuelles: une association "submergée" ferme son accueil téléphonique

Enfin, avec son franc-parler habituel, Christine Bravo a raconté une anecdote qui a eu lieu récemment: "Ma fille de 25 ans, qui est très belle, m’a raconté l’enfer du métro et de la rue. L’autre jour, j’étais avec elle quand un type s’est arrêté et lui a susurré une obscénité à l’oreille. Je l’ai rattrapé et, en provoquant un mini-attroupement, hurlé à la figure: +espèce de porc+". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Christine Bravo a raconté avoir subi trois tentatives de viol au cours de sa vie.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-