Thierry Beccaro était un enfant battu, il se confie

Thierry Beccaro était un enfant battu, il se confie

Publié le 15/02/2018 à 11:37 - Mise à jour à 11:46
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Pour la première fois, Thierry Beccaro s'est confié sur son passé d'enfant battu dans son livre "Je suis né à 17 ans..." (Ed. Plon), en librairie depuis le 14 février. Dans les colonnes du magazine "Paris-Match", il est revenu sur ses blessures.

Thierry Beccaro est resté silencieux pendant des années mais a finalement trouvé la force d'en parler. Pour la première fois, le présentateur de Motus s'est confié sur son passé d'enfant battu, livrant son témoignage dans son livre Je suis né à 17 ans... (Ed Plon), en librairie depuis le 14 février. Victime de "violences physiques et psychologiques insensées" et confronté à "des déluges de gifles et de coups", il est revenu sur ses blessures lors d'une interview accordée à Paris-Match.

Agé de 61 ans, il a livré un message optimiste chargé d'espoir. "Moi j'ai eu cette chance de basculer vers la lumière. Ce livre n'a d'intérêt que si on le prend dans son ensemble et pas si on s'attarde seulement sur mes blessures d’enfance. Je voulais montrer ce qu'est la résilience, comment on peut se reconstruire malgré tout et aussi faire comprendre aux gens que les petites gifles, les coups, les humiliations, les phrases maladroites que l’on reçoit quand on est enfant, ça vous abîme et ça donne des adultes fragilisés", a-t-il expliqué au magazine confiant qu'il s'était rendu chez un psy pendant des années pour se faire aider.

Il a ensuite expliqué qu'il avait écrit ce livre pour dénoncer cette omerta sur la maltraitance subie par les enfants. "Le silence des voisins, de la famille... Comment voulez-vous qu’on se défende quand on est enfant face à des adultes violents?", a-t-il confié expliquant qu'il ne pouvait plus à présent assister à des scènes de violence. "Il m'est arrivé d'aller voir un papa qui avait giflé son fils en public et de lui dire +Il ne faut pas faire ça+".

Lire aussi - Toulouse: un petit garçon violemment frappé à coups de ceinture et de bâton, 3 ans de prison pour la mère

Interrogé également par Télé Star, Thierry Beccaro a confié que son père était violent sous l'emprise de l'alcool, revenant notamment sur une violente dispute entre ses parents lors de laquelle son père avait dégainé son fusil en direction de sa mère.

"C'est incommensurable! J'aurais voulu être un héros comme dans mes rêves les plus fous, lui casser un vase sur la tête. Je n'ai pas pu le faire (...) J'ai juste demandé: +Papa, qu'est-ce que tu fais?+. Il a baissé l'arme et saisi ma mère à la gorge", a-t-il confié. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Thierry Beccaro s'est confié sur son passé d'enfant battu.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-