Très remontée, Nolwenn Leroy tacle Christine Angot et son argumentaire creux

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 25 novembre 2017 - 18:37
Image
Nolwenn Leroy, enceinte de son premier enfant.
Crédits
©Photo AFP
Nolwenn Leroy est revenue cette semaine sur son dernier passage dans "ONPC" et son échange avec Christine Angot, qu'elle n'a visiblement pas comprise.
©Photo AFP
Près de trois mois après son passage sur le plateau de "On n'est pas couché", Nolwenn Leroy garde toujours un goût amer de son échange avec la chroniqueuse Christine Angot. Cette dernière lui avait reproché son "petit côte moral". La chanteuse n'avait pas apprécié. D'où le tacle bien senti cette semaine sur l'absence d'arguments de la "protégée" de Laurent Ruquier.

Nolwenn Leroy n'est pas du genre à sortir de ses gonds facilement. Mais quand elle est vraiment touchée et énervée, elle sait employer des mots forts pour bien se faire comprendre.

Cette semaine, la chanteuse qui court les médias ces temps-ci pour faire la promotion de son nouvel album Gemme, est ainsi revenue dans le magazine Télé Loisirs sur son passage dans On n'est pas couché sur France 2 début septembre.

Lors de l'enregistrement de l'émission, Christine Angot -désormais connue pour ses prises de bec avec tous les invités, qu'ils soient politiques, artistes ou autres- avait vivement critiqué Nolwenn Leroy, trop droite pour elle. Elle lui a en effet reproché son "petit côté moral" et avait trouvé son album trop "formaté".

La chroniqueuse de Laurent Ruquier avait même dit "je n'aime pas Céline Dion, mais Céline Dion elle est folle. Alors c'est quand même intéressant. Il y a quelque chose".

Lire aussi: "Salut Les Terriens": Laurent Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy, le CSA met le holà

Agacée, les yeux à demi-fermés pour bien faire comprendre qu'elle ne voyait pas du tout où son "adversaire" voulait en venir, Nolwenn Leroy avait répliqué: "Donc je ne suis pas assez folle, pas assez sulfureuse?"

Sans s'emporter, la chanteuse a à nouveau opposé son désaccord avec Christine Angot dans le magazine Télé Loisirs cette semaine. "Si j’écoute son raison­ne­ment, je ne devrais parler que de ma petite personne. Contrairement à elle, je m’intéresse aux autres. J’es­saie de mettre en lumière des causes qui me tiennent à cœur. Je n'ai pas compris ce qu'elle (me) reprochait", a ainsi déclaré la chanteuse bretonne.

"J’ai l’impression que personne ne saisit vraiment ce qu’elle raconte. À chaque interview, c’est l’énorme point d’interrogation. On se demande où elle veut en venir", a-t-elle aussi. Ajoutant ensuite: "J'aurais voulu avoir un échange plus construit, avec de vrais arguments". A bon entendeur…

À LIRE AUSSI

Image
Laurent Baffie et Nolwenn Leroy
Geste déplacé de Laurent Baffie sur Nolwenn Leroy: l'humoriste présente ses excuses, vêtu d'une camisole de force (vidéo)
Ce samedi dans l’émission de Thierry Ardisson "Salut les terriens", Laurent Baffie est apparu vêtu d’une camisole de force et a fait son mea culpa après avoir touché l...
30 septembre 2017 - 19:39
Culture
Image
Nolwenn Leroy, enceinte de son premier enfant.
Jupe soulevée dans "Salut les Terriens": Nolwenn Leroy défend Laurent Baffie et tente d'éteindre la polémique
Lors d'un entretien accordé au "Parisien", Nolwenn Leroy a pris la défense de son ami Laurent Baffie, actuellement au cœur d'une polémique. Il y a plusieurs jours, le ...
28 septembre 2017 - 11:25
Culture
Image
Nolwenn Leroy, enceinte de son premier enfant.
Nolwenn Leroy revient sur son enfance sans son père et éteint la polémique avec Laurent Baffie (vidéos)
La chanteuse Nolwenn Leroy était samedi sur le plateau de "Salut les terriens" où Thierry Ardisson lui a demandé de parler des moments difficiles de son enfance, après...
25 septembre 2017 - 12:43
Culture

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.