"Ailleurs": un sombre et singulier dessin animé letton (vidéo)

"Ailleurs": un sombre et singulier dessin animé letton (vidéo)

Publié le 23/09/2020 à 16:59
©Septième Factory
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

SORTIE CINÉ – C'est un OVNI parmi les sorties cinéma de la semaine: Ailleurs, dessin animé venu de Lettonie, angoissant, muet, pratiquement sans scénario, sort sur les écrans français ce mercredi 23 septembre.

Dès le début on voit bien que ce ne sera pas une franche rigolade. Un jeune garçon se réveille suspendu à un arbre par son parachute après semble-t-il un accident d’avion, dans un désert fait de bandes noires et de terre volcanique. Au loin une énorme forme menaçante s’approche de lui: une espèce de monstre noir, translucide, qui a deux trous blancs à la place des yeux.

Le monstre libère le garçon de son parachute, et le gamin s'enfuit en courant. Le monstre le suit en marchant.

Un long chemin

Dans une grotte, un peu plus loin, le garçon trouve une moto. On comprend vite qu'il est seul sur une île déserte et qu'il va devoir faire un long chemin pour retrouver la civilisation, des êtres humains, des sauveteurs après l'accident d'avion.

Au cours de ce long voyage le garçon, qui va se faire un ami (un petit oiseau jaune ayant du mal à voler), va rencontrer une multitude de créatures et de paysages bizarres ou calmes, angoissants ou superbes, énigmatiques ou poétiques: nuée d'oiseaux blancs, souris blanche, aigle, biche blanche dans un champ de marguerites, renard blanc, éléphants, tortue, félins noirs, rivière, arbres fruitiers, oasis, lac miroir, arches en pierre noire, pont suspendu en bois, puits aux rêves, ruines dans la forêt, jeyser blanc, neige et nuages, avalanche…

C'est le premier long-métrage d'un jeune réalisateur letton, Gints Zilbalodis, 26 ans, après sept courts-métrages depuis 2010, d'animation ou en prises de vue réelles. "Le voyage solitaire de mon personnage vers la civilisation, c’était un peu le mien avec Ailleurs! Cette réalisation a été un long processus isolé, parfois angoissant, qui m’a finalement amené vers les autres, les spectateurs, quand j’ai présenté le film dans les différents festivals", dit-il.

Dimension personnelle

"C’est une aventure personnelle aussi, dans ma vie, j’ai dû apprendre à communiquer avec le reste du monde, à trouver mon propre chemin. Je pense que c’est important de faire des films liés à notre propre expérience. Ce n’était pas du tout conscient pendant les trois ans et demi de travail qu’ont nécessité le film, mais une fois fini, c’est là que la dimension personnelle d’Ailleurs m’est apparue!"

Pas pour les enfants

Ailleurs est un film muet –sauf les piaillements des oiseaux–, il y a peu de détails et les décors sont épurés, l'animation pas très fluide, la musique enveloppante. C'est un dessin animé austère et poétique, pas conventionnel, que les producteurs conseillent aux enfants "à partir de 9 ans" seulement. Mais même après cet âge, on hésiterait à emmener ses enfants voir ce rêve sombre d'une heure et quart, beau mais lugubre –sauf pour les punir s'ils n'ont pas fait leurs devoirs ou rangé leur chambre.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'île sur laquelle a échoué le petit garçon est peuplée d'animaux parfois bizarres.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-