Alexandra Lamy, Nathalie Péchalat: Jean Dujardin se confie à "Elle" sur amours

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Alexandra Lamy, Nathalie Péchalat: Jean Dujardin se confie à "Elle" sur amours

Publié le 27/03/2016 à 15:43 - Mise à jour à 16:01
©Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Interviewé par la magazine "Elle", Jean Dujardin s'est confié sur ses amours, évoquant sa séparation avec Alexandra Lamy et sa relation actuelle avec la patineuse Nathalie Péchalat, pour qui il a eu le coup de foudre en la voyant parler à la télévision pour la première fois.

Non, Jean Dujardin n'est pas un salaud qui a pris la grosse tête et trompé Alexandra Lamy, c'est un homme amoureux qui change la couche de sa fille avant de réviser ses scripts. Cette semaine, l'acteur est en opération séduction dans Elle, dont il fait la couverture, la première accordée à un homme depuis 2003. Dans une interview "vérité", le comédien se confie sur sa séparation avec Alexandra Lamy, sur sa relation avec sa femme, la patineuse Nathalie Péchalat, et sur l'homme qu'il voudrait être.

Quand il été oscarisé en 2012 pour son rôle dans The Artist de Michel Hazanavicius, ça lui est tombé dessus. "Je n’étais pas prêt à devenir connu, personne n’est préparé à ça. Je m’appelle Jean depuis quarante-trois ans et j’ai toujours la même tête", raconte Jean Dujardin.  A partir de là, beaucoup de personnes ont dit qu'il avait pris la grosse tête. Puis, en novembre 2013, il s'est séparé d'Alexandra Lamy, qui partageait sa vie depuis dix ans. "Disons qu’il y a eu, dans la foulée, un amalgame avec ma séparation, lorsque Alexandra Lamy est partie", confie-t-il. "Vous devenez le salaud, et c’est plus simple comme ça aux yeux de beaucoup. Et puis il y a eu la sortie des Infidèles". Si le film a fait un carton au box office français avec plus de 2.300.000 entrées, il n'a pas arrangé l'image de Dujardin. "Peut-être le long-métrage était-il trop honnête. On ne voulait pas faire l’apologie de l’infidélité. On voulait observer ces hommes et en rire. Mais bon: tout ça mis bout à bout, j’avais en quelque sorte remporté le Grand Chelem. Je pense que ça a énervé", poursuit l'intéressé. "On s’attendait presque à ce que je finisse par confesser: + j’ai déconné, je ne me ressemble plus+. Mais je suis un bon gars. Je ne suis pas ce mec-là", conclut-il.

Mais ces heures sombres sont derrière lui. Depuis, il a rencontré la patineuse Alexandra Péchalat avec qui il a eu une petite fille, Jeanne, il y a quatre mois.  "Je ne sais pas draguer, je me suis longtemps laissé faire, j'étais passif. Quand j'ai vu Nathalie, ma femme, à la télévision - je ne l'ai pas vue patiner mais parler -, elle m'a charmé. Et à ce moment-là, j'ai choisi ma vie. Je me suis repris en main, je me suis demandé ce dont j'avais envie, où j'en étais et hop, j'ai foncé", explique-t-il. "Je suis parti la rejoindre à Tokyo (où elle disputait les championnats du monde de patinage artistique, NDLR). Ça a été comme si je me mettais en scène dans ma vie amoureuse. Je me suis dit: +Je serai là pour cette femme, je vais la voir patiner, je vais m'intéresser au patinage! + Pour un passionné de rugby, c'est une vraie preuve d'amour", ajoute-t-il.

Et aujourd'hui, l'amour fou continue, les disputées effacées en un rien de temps. "Ma femme est très pragmatique et moi aussi. Elle me dit: + On l'évalue à combien, cette dispute? Rien ? Alors on l'évacue+.  Elle connaît bien les hommes, elle a le mental des sportifs de haut niveau et réussit à tout faire passer avec le sourire", s'amuse Jean Dujardin.

Alors, pour elle et leur enfant, il voudrait être un "homme à la hauteur", titre de son prochain film, réalisé par Laurent Tirard et qui sortira le 4 mai dans les salles. "Etre un homme à la hauteur, c'est arriver à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie familiale, explique le comédien. J'ai été un père très tôt, j'ai loupé des choses avec mes fils (Simon et Jules, nés respectivement en 2000 et 2001 de Gaëlle Demars, NDLR). À un moment, le boulot nous bouffe. Être à la hauteur, c'est pouvoir dire: Je vais faire la lecture de ce texte, mais avant je vais aller changer la couche de ma fille", conclut celui qui, pour que l'amour dure, conseille à tous les couples de "continuer à s'embrasser fougueusement"

 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nathalie Péchalat et Jean Dujardin ont eu une petite fille en décembre dernier.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-