César 2017: "il n'y aura pas de président" après le retrait de Polanski

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

César 2017: "il n'y aura pas de président" après le retrait de Polanski

Publié le 04/02/2017 à 14:44 - Mise à jour à 14:45
©Kacper Pempel/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Roman Polanski, désigné président de la cérémonie des César, avait déclaré forfait il y a quelques jours. Le réalisateur franco-polonais, poursuivi aux Etats-Unis pour un viol présumé il y a 40 ans, avait craqué sous la pression des associations féministes, indignées par sa nomination.

Lui, ou personne d'autre. Le président de l'Académie des César, Alain Terzian, a fait son choix suite au retrait de Roman Polanski, rattrapé par une affaire d'agression sexuelle sur mineure. "Il n'y aura pas de président" pour la 42e cérémonie des César, prévue le 24 février, a-t-il annoncé ce samedi 4.

"Le conseil de l'Académie des César a décidé qu'il n'y aurait pas de président. On ne l'a proposé à personne pour des raisons que vous trouverez vite", a déclaré le président de l'Académie des sciences et techniques du cinéma, organisatrice des César, faisant référence au retrait du réalisateur franco-polonais de 83 ans, poursuivi aux Etats-Unis pour un viol présumé commis il y a 40 ans.

Pour rappel, la nomination du réalisateur franco-polonais Roman Polanski avait soulevé la colère des associations de défense du droit des femmes. "Nous sommes très contentes que Polanski ne préside pas les César, même si nous aurions préféré qu'il ne soit jamais invité à le faire", avait réagi Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole de l'association "Osez le féminisme", suite à l'annonce du retrait du réalisateur.

Sur les réseaux sociaux, quelques noms avaient été donnés comme "favoris" pour le remplacer à la présentation de cette 42e cérémonie des César. Suite à la diffusion d'une photo par Anouchka Delon, les internautes avaient envisagé l'arrivée d'Alain Delon -son père- à ce poste, mais l'acteur français avait lui-même démenti, ne souhaitant pas présenter les César "par solidarité avec Polanski".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Roman Polanski n'aura donc pas de remplaçant à la présidence de la cérémonie des César 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-